Jardiner malgré le confinement.

22 novembre.

La motivation est mise à rude épreuve avec le confinement, car le temps est limité. En principe, c’est une heure, mais certains disent 2 heures. C’est court, mais c’est déjà ça. Je viens vider mon bio sceau, car je continue à cuisiner.

Photo0603 

La météo annonce du froid pour la semaine prochaine, je renforce le dispositif s pour les maingeoise et les boules de graisses. l Je les dispose deux supports sur le noisetier et  le lilas à une hauteur assez hautes pour les chats.

Photo0594                   Photo0596                  Photo0598

J’effectue un nouveau nettoyage. Les pluies et les températures douces permets le développement des mauvaises herbes. Je remarque que malgré les petits gelés de la semaine, les astromérias sont encore beau.

Cependant c’est la déception pour les échalotes grises. Je pense qu’elles ont pourries et j’ai fait des erreurs que je prends une leçon. Je passe la griffe, afin d’arracher les jeunes adventices. Après un ratissage, je pose les cartons sur le sol et je les maintiens à l’aide de brique. J’arrose avec 4 arrosoirs, afin d’alourdir les cartons et de vider ce réservoir qui a un robinet.

           Photo0611                                                                                             Photo0610

Cette technique va éviter la pousse de mauvaises herbes, le tassage et le lessivage du sol. Pour cela, il faudrait d’autres cartons. Mais pour l’instant, il est temps de rentrés.

Photo0614 

 

Ajouter un commentaire