Satané lierre

24-31 janvier

Il est encore bien trop tôt pour commencer le potager ou pour les tailles de printemps pour les arbustes.  La seule chose que je puisse faire, c’est de m’attaquer à ce maudit lierre.  Quand un mur est moche et qu’il y’a rien de prévu, ce ‘n est pas grave. Mais quand il s’agit du mur de jardin, c’est plus gênant.

Lierre

D’abord, j’attaque sur le mur du fond. Je commence par arracher   les racines, pour qu’elles ne repoussent plus. Certaines, c’était facile, mais d’autres plus coriaces.  Et je pense que j’aurai encore du fil à retordre

Lierre1

 

Comme j’avais pressenti, j’ai eu quelques surprises avec la seconde partie de racines de lierre. Derrière une couche de terre et de petites radicelles, les racines sont plus petites, mais collées contre le mur. Mais avec le pied monté et de l’huile de coude, elles n’ont pas résisté longtemps. J’ai ramassé le plus gros des tailles afin de poser l’escabeau en toute sécurité et tailler les branches « hautes ».

 

Lierre2

 

L’hiver s’est invité au jardin, le couvrant d’une belle couche de neige. La pluie, puis les giboulées l’ont fait fondre.

 

Lierre3                                     Lierre4

                  

L’escabeau près du mur, je taille les branches en hauteur avec le Bec- corbin. Je le fais à recul pour ne pas me gêner et surtout pour rester en sûreté

Lierre5                                       Lierre6

La neige est de retourJanvier.  est terminé, février arrive avec d’autres travaux selon le temps. On verra bien à la Chandeleur.

 

Ajouter un commentaire