Les premiers semis

14mars

Ça sent vraiment le printemps. Une fritillaire est en pleine floraison et j’aperçois deux coccinelles sur le thym. Ça fait toujours plaisir de voir les petites bêtes de Bon Dieu.

Dscn8608                                                                                     Dscn8609

Sous un beau soleil, je commence par poser mon cordeau à 40 cm des vivaces, afin de faire une allée. Je croche en incorporant 148 g d’engrais (restant de l’année dernière).  Je trace un sillon et je sème des batavias rouges de Grenobloise, je recouvre les graines et je tasse. Il ne faut pas de fertilisant pour les échalions et les oignons blanc, donc je n’en mets pas pour cette opération. Par contre je peux pour les carottes « Touchon ». Après les semis, j’arrose généreusement, je disperse l’anti-limaces et je pose le voile de forçage.

Dscn8610                                                               Dscn8611

Je continue le nettoyage en arrachant le mesclun et les choux montées, sans oublier l’herbe. Je laisse un peu sécher.

Dscn8618

En attendant, je m’occupe du compost. Je commence par transférer le compost mûr dans le compartiment. En retirant les éléments décomposés, je vois en nombre les vers de fumier. Ce qui signifie que l’ensemble fonctionne parfaitement.

Dscn8619                                                                        Dscn8620

En dessous du compost demi-mûr que je mets dans la case d’à côté, il murira jusqu’à l’année prochaine. Dans l’emplacement vide, je dispose les cartons que j’ai récupéré dans le potager, puis je remets les éléments de la brouette, tout en alternant avec les cartons. Cette technique s’appelle en lasagne.

Dscn8622                      Dscn8623                  Dscn8624                                                      

Je rassemble et ramassage les adventices. Et je procédé à 1 aller-retour de grelinette. Dès que j’aurais les oignons rouges et les œillets, je continuerais les semis et plantation.

Dscn8625

 

Ajouter un commentaire