Blog du jardin

Ce blog va vous permettre de suivre mon activité au jardin tout long de l’année ainsi je partage mon expérience avec vous. En espérant que vous pourrez apprendre comme je le fais chaque jour. Bonne lecture.

Dscn4123

  • Préparation et sauvetage

    19-22 avril

    J’ai remarqué que les menthes ne poussaient plus correctement, il est temps de la renouvelé. Je commence par retirer les bâches. Après d’avoir mesurer, je découpe es morceaux de géotextile. Je creuse des tranchée assez profond pour placer les morceaux que j’ai plié en eux dans la largueur. J’ai fait bien attention à les superposer les bords, enfin de d’éviter tout fuite racinaires. Je remets la terre pour bien maintenir ces barrières.

    Photo0379 2                                                                                                              Photo0381

    En retournant un instant, je vois une cane Colvert avec ses canetons dans le potager. Je dirige gentiment vers la porte de sortie, puis vers le parc des tanneurs. La famille a vite retrouvé la rivière verse devant les enfants étonnés.  Je leurs explique mon action, tandis que les canards nagent dans l’eau.

    Photo0415                         Photo0419                  Photo0429                                           

    Après le sauvetage, je retourne à mon ouvrage en travaillant   la terre des quatre carrés : le premier : mélisse-citronnelle (efficace contre les moustiques lors de l’arrosage), le second : perce-neige/muguet, le troisième la menthe verte (mojitos), et le quatrième : la menthe marocaine(thé). Je remarque que le niveau d’eau de la cuve a baissé ! Il y’a une fuite au niveau du robinet. J’espère que celui n’est pas foutu.

    Photo0435                                                                                                              Photo0434

  • Beaucoup de pluie

    12-18 avril

     

    On a eu un cumul de 26 mm de pluie, le 11 avril ! C’est beaucoup, mais je suis assez contente, car les réserves se sont de nouveau pleine. Je profite pour quelques achats comme un sacs pour mettre les tailles et des graines pour continuer le potager. Mais celui-ci est trempée.

    Photo0312                                                                                              Photo0314 1

    En attendant, que ça sèche, je dois occuper de l’agrément en nettoyant les allées en pavés et en passant la griffe sur le massif des rosiers. Je désherbe un autre massif où les narcisses fleurissent à leur tour. Cela donne vraiment l’ère printanier.

    Photo0324                                                                                                          Photo0325

    Je passe une griffe sur les autres massifs et je continue par la taille le laurier sauce. J’en profite pour faire plusieurs bouquets et faire plaisir aux voisins.

    Photo0329                                                                                             Photo0328 1

    La terre commence à sécher, je peux désherber griffer   les fraisiers, avant de mettre du paillage de lin. J’arrosage pour bien le maintenir. Je profite pour récolter mes premiers radis.

    Photo0332                                  Photo0333                                   Photo0334 1

    Le lilas est en fleurs, mon pépé disait quand les lilas fleurissent, il faut planter les pommes de terre. Je passe le croc, puis je passe 65 cm d’espace, avant de déposer mon cordeau. Je répands 590 g d’engrais et je griffe pour incorporer. Cette année avec ma mère, on a décidé faire un petit échange, afin de varier. Du coup j’ai planter 13 plants de Bernadette et 12 de charlotte en quiconque avec un espacement de 70 cm entre les routes. La première est une variété de 90jours et la deuxième est de 110 jours.

    Photo0350 1                                                                                                     Photo0351 1

    Comme les légumineuses sont potes avec les pommes de terre et la terre est assez chaude, je décide de semer une rangée à 70 cm.  Je divise cette dernière en deux. Depuis quelques années, on trouve des petits paquets d’haricots verts. Je trouve ça bien pour les petits jardin ou pour faire des petites quantités, cependant, il y’a moins de choix en variété. A 70 cm des pommes de terre, j’incorpore 330 g d’engrais avant de tracer un sillon. Puis je divise ma route en deux, afin de semer les haricots verts « Argus » et les haricots à grains « Mojettes ». Je recouvre, j’arrose et je pose un voile de forçage.

    Photo0357 1

  • Barbecue et soins de l’agrément.

    1-2 avril.

     

    Avant de me reposer, il faut que je me mette à jour. On ne peut travailler comme il faut le ventre vide. C’est l’occasion aussi de sortir le barbecue. Après un allumage un peu difficile, je fais griller deux merguez, que je mange en sandwich.

    Photo0251 1

     Je nettoie les massifs de vivace et passe la griffe ; Je remarque qu’il manque des plantes et qu’il faudrait remplacer. Je pense qu’il est un peu tard, de fait que je sais quel été on va avoir.

    Photo0262                                                                                                                                                                        Photo0263 1

    Les hortensias adorent les terres acides, comme je ne connais pas vraiment le ph de la terre, je préfère en ajouter. Tout d’abord, je retire 10 cm de terre en faisant attention aux racines. L’excès, je le mets près du laurier de Caucase. Puis Je remplace la terre retiré par une bonne terre de bruyère de bois. J’arrose pour la faire pénétrer. Je fais de même avec le rhododendrons.

    Photo0281                                                                           Photo0286

    Je prépare la terrain, afin de semer un mélange pour les abeilles. Je trouve qu’il est important de les accueillir. Elles sont indispensables. J’ai décidé de les mettre autour du sapin que j’arrose également. Je renouvelle l’opération sur le massif de l’entrée.

    Photo0290                                                                             Photo0271 1

  • Période assez difficile.

    Mars 2021

    En générale, mars est un mois de rush pour les jardiniers, mais malheureusement, je traverse une période assez difficile. Je résume les travaux dans ce billet

     

    1-3 mars

    Je souhaite apporter de la biodiversité végétale au jardin, en ajoutant des différents végétaux. Il existe une façon pas chère, mais plutôt long : le bouturage. Je commence par du Cotonéasters de Franchet (Cotoneaster franchetii, Rosacées). Sur les branches prélevé, je coupe en dessous d’un nœud, des tiges d’une douzaine centimètres. Puis je retire toutes les feuilles en laissant ceux de l’extrémité, que je coupe légèrement.  Je recoupe légèrement.   

    Photo0071                              Photo0069 1                           Photo0068                       

    Il est temps de commencer la taille. Je supprime les plus grosses branches du cassissier « Titania » (Ribes nigrum « Titania », Grossulariacées), afin que la lumière pénètre dans le centre de ce petit fruitier. J’élimine également 2 branches qui gênent le passage, cela donne une forme assez original.  Pour rien perdre, je fais 12 boutures, en refaisant la même technique. Le restes des branches, me serviront comme marqueurs pour mes routes.

    Photo0072                       Photo0074                     Photo0073 1

    Je profite également de la taille pour effectuer des boutures des rosiers « Grand huit », je poursuis avec 12 Cornouiller stolonifère 'Flaviramea' (Cornus stolonifera « Flaviramea », Cornacées), 15 églantiers (Rosa canina, Rosacées) et 15 buis (Buxus, Buxacées).

     Photo0075                                                                                                                   Photo0076

    Il faut que je nettoie les étiquettes. Je les laisse tremper pendant 24 heures avec du savon noir et de l’eau très chaude. Je frotte avec une boule en inox, et les voilà impeccable.  Je les essuie légèrement dans un torchon.

    Photo0077                                                                                                    Photo0078

    8-15 mars

    Je constate que la citronnelle et les sauges prennent beaucoup de places et gêne le passage, je fais une taille très sévère. Je constate que le cèleri a survécu. Je retire les branches abîmées.

    Photo0085                                        Photo0100                  Photo0096 1

    Pour les prochains semis et plantations, il faut continuer le nettoyer la planche de culture en désherbant, en arrachant les choux et les salades qui n’ont pas poussé. Je profite pour récolter les dernières mâches. Je continue par désherber les allées. Le jardin est propre, mais avec les bonnes pluies, cela ne va pas durer.

    Photo0079                         Photo0081           Photo0107

    Lire la suite

  • En attendant le confinement

    26-28 février

    L’Oise fait partie des départements en noire, on risque d’être confiné. Maintenant que Bébé sapin est bien installé, je vais m’occuper du potager. Je ratisse les mauvaises herbes qui se trouve du côté des fraises. J’effectue deux allers-retours de grelinette.

    Photo0920                                                                                         Photo0921

    Je fais quelques achats dans quelques enseignes de jardinage pour débuter le potager. Un sac, où je pourrai mettre les prochaines tailles, radis ronds en mélange, des oignons blancs « Hâtif de Paris, des oignons Jaunes Paille de Vertus », des oignons rouges « Karmen », des échalotes « Jermor »et un voilage de forçage. A la veille du premier mars, je retire les mangeoires, désormais, les oiseaux doivent trouver leur nourritures. Comme je ne sais pas, si on va être confiné, je vais m’avancer le plus possible.

    Photo0922                                                                                     Photo0941

    A la suite des échalotes grises, J’ai griffé à plusieurs reprise la terre en incorporant du compost pour elle soit fine. J’ai posé mon cordeau à 30 cm. J’ai creuser un sillon pour semer la batavias Pierre Bénite en pensant que j’aurais pu mettre du mesclun. Comme ce sont des jeunes pousses qu’on consomme, j’aurai pu avoir une récolte rapide. Je renouvelle opération pour mettre des carottes obtuse jaune du Doubs avec un mélange de radis rond. Je renouvelle l’opération sans fumure, il est déconseillé de le faire pour échalotes, ails, oignons dont l’oignon blanc hâtif de paris que je mets à la suite. Je renouvelle l’opération sans fumure pour planter les oignons jaune « Paille de vertus » et rouge « Karmen » en quinconce. Je continue en re mettant du compost pour le semis de carotte Saint-Valéry sans les œillet d’inde, car j’ai oublié d’en acheter. Je termine par la plantation sans fumure des échalotes « Jermor ».

    Photo0958                    Photo0956          Photo0963

    J’arrose bien copieusement l’ensemble et je mets un voilage de forçage, enfin garder chaleur et humidité ! je pense que c’est déjà pas mal pour cette session. Demain, mars arrive avec beaucoup de taf !

    Photo0966

  • Bébé sapin

    22-24 février

     

    J’ai récupéré un jeune sapin commun (Abies alba, pinacées), appelé généralement sapin de Noël. Il faisait partie d’une décoration de fin d’année. Il a un peu racine, dont je le mets immédiatement en jauge. Cette opération permet aux végétaux aux racines nu attendre en attendant que les conditions sont plus propices. Néanmoins, il ne faut tarder à mettre en place.

    Photo0883

    Je commence à choisir un emplacement idéal, afin que le sapin se développe correctement. Il devait faire entre 30 et 50 m de hauteur. Tout d’abord, je bêche autour Aucuba du Japon (Aucuba japonica, Cornacées), puis je continue vers la gauche. Il faut que je laisse 2 mètres de distance, afin que tout le monde trouve sa place. Je passe le croc.

    Photo0885

    Je creuse un trou assez grand, ensuite, je le remplis d’eau pour disposer le sapin. Je place la terre autour de lui et je tasse la terre pour borner. Je ramène la terre pour faire une cuvette. Celle-ci, va bien utile pour les prochains arrosages ! Régulièrement, je grifferais et arroserais régulièrement, afin que mon jeune protège reprenne.

    Photo0913

  • Premiers travaux sous le soleil.

    21 février

    Il flotte comme un air de printemps, pourtant c’est dans un mois. La température est vraiment douce, et on attend le chant des oiseaux. Comme j’ai l’habitude, je remplis les mangeoires de mes hôtes voraces et je découvre une jonquille près du noisetier. Au potager, le soleil inonde la parcelle qui m’invite à travailler.

     Photo0837                                                                                                      Photo0839                                                                                             

    Cette année, je vais commencer du côté de fraisiers. Je retire les cartons qui couvre la parcelle. Et là surprise, des tiges jaunes-verts, C’est celles des échalotes grises. A l’’automne, j’avais cru que j’avais raté ma plantation et j’avais ouvert de cartons, afin d’éviter la pousse des adventices. Je passe un coup de griffer afin que les racines de ces derniers respirent.

    Photo0841                                                                                                             Photo0844

    Je continue par biner la parcelle vide. Il y’a des mauvaises herbes, mais ça va et j’ai connu pire. J’ai profit par désherber et à griffer les salades d’hiver et les mâches. Puis je continue mon binage. Pendant mon travail un paon du jour se réchauffe sur le mur de brique.

    Photo0852                                                                                                              Photo0849

    Bon voilà une bonne chose de faite, la parcelle est propre. Le soleil m’a tellement bien motivé et que j’ai tout fait en deux heures de temps. Avant de partir, je mets les étiquettes dans un petit sceau avec des briques que je couvre d’eau. Afin de maintenir le tout sous l’eau. Ce premier trempage permettre un meilleur nettoyage.

    Photo0856                                                                                       Photo0859                    

  • A chandeleur, l’hiver se meurt ou pas !

    7 février 2021

    Chaque année, on dit « A la chandeleur, l’hiver se meurt ou reprend rigueur » ; Ben j’ai cru que l’hiver allait se terminer avec les températures douces et les pluies. Les narcisses sont en boutons et les perce-neiges sont prêts à fleurir.

    Photo0646                                                                                                                               Photo0647

    Mais jusqu’aux saintes glaces, l’hiver peut nous jouer des mauvais tours. Je prends garde à ce que le tonneau vert se vidange correctement. Pour cela, je mets une rangée de briques supplémentaire. Ainsi l’écoulement pourra se faire. Je verrai pour le refermer le temps voulu comme la réinstallation du pluviomètre.

    Photo0651                                                                                                     Photo0655

    En attendant, je termine la première série de mâches, Il faudra désherber la seconde quand la météo me permettra.  Je récupère ma boite à graines. Il est temps de réfléchir.

    Photo0657                                                                               Photo0661

  • Jardin sous la neige.

    16 janvier 2021.

     

    La météo ne s’est pas trompée, à partir de midi, la neige s’est mise à tomber sur Noyon. Un joli tapis sur la ville et au jardin. Dès mon arrivée dans la partie d’agrément, la neige a changé la vision habituelle.

    Dsc00226                                                                                                                   Dsc00228

    Dans le potager, on ne voit plus rien tout est recouvert : les légumes, les aromatiques, les fruitiers. Une épaisse couche glace recouvre chaque tonneau. Heureusement que j’ai vidé le tonneau vert.

    Dsc00237                                                                                                                        Dsc00236

    Avec les frimas, les oiseaux sont affamés. Il est important de les nourrir, il va de leur survie. Je remplis les agrainoirs et les supports pour les boules de graisses. Je remarque que ce sont les moineaux qui en profitent, le plus. Ils ont droit aussi de se nourrir. Pour les autres, il y’a les graines de symphorine. Dont l’intérêt de planter ce genre d’arbustes dans le jardin.

    Dsc00231                                                                                             Dsc00239

  • Belle gelée pour le début d’année

    2 janvier

    Une nouvelle année a commencé, j’espère qu’elle sera moins compliquée que l’année dernière entre le confinement, et dérèglement climatique. Je ne me leurre pas, car ça ne va pas d’arranger pour la météo ! En tout cas, depuis plusieurs jours, nous avons de température d’hiver avec une belle gelée. Les feuilles de choux chinois, des arums ou des astromérias ont flétris.

    Photo0116                  Photo0136 2                 Photo0138

    J’ai coupé à ras les arums, puis je passe un coup de griffe pour ça soit bien propre. Je vais verser deux brouettes de feuilles que je mets dessus. Je termine par le voile de forçage que je plis en quatre, que je maintiens par des briques. Je recommence les opérations pour les astromérias et les pieds de rhubarbe.

    Photo0142                  Photo0144                 Photo0146

    En regardant les réserves d’eau, je vois qu’il y’a une fine épaisseur de glace.  C’est à contre cœur, que je vide le tonneau vert. C’est le seul qui possède un robinet en plastique. S’il gèle plus fort, celui va se casser.

    Photo0148 1                                                                                        Photo0149

    Je récolte les carottes, les panais pour la soupe et de la mâche. Je profite pour désherber les deux rangs de la seconde série envahit par les mauvaises herbes et je passe un petit coup de griffe. Après tant de pluie, la terre est collante. Le nettoyage devra attendre.

    Photo0164                                                                     Photo0153

  • Plus de temps pour jardiner !

    28-29 novembre

    Le Gouvernent permet un peu plus de temps. Trois heures pour toute activité physique dont le jardinage. Je profite pour terminer le nettoyage de la plaque des cultures, ainsi que les allées. Je prends au passage des choux chinois et des carottes.

    Photo0692                                                                                     Photo0688

    Le lendemain matin, je vais dans le parc qui est   juste derrière le jardin. Je ratisse en tas avant remplir généreusement ma brouette. En deux heures, j’ai effectué sept voyages et une bonne réserve de feuilles pour protéger les plantes fragiles et le compost.

    Photo0698                    Photo0699                   Photo0700

  • Jardiner malgré le confinement.

    22 novembre.

    La motivation est mise à rude épreuve avec le confinement, car le temps est limité. En principe, c’est une heure, mais certains disent 2 heures. C’est court, mais c’est déjà ça. Je viens vider mon bio sceau, car je continue à cuisiner.

    Photo0603 

    La météo annonce du froid pour la semaine prochaine, je renforce le dispositif s pour les maingeoise et les boules de graisses. l Je les dispose deux supports sur le noisetier et  le lilas à une hauteur assez hautes pour les chats.

    Photo0594                   Photo0596                  Photo0598

    J’effectue un nouveau nettoyage. Les pluies et les températures douces permets le développement des mauvaises herbes. Je remarque que malgré les petits gelés de la semaine, les astromérias sont encore beau.

    Cependant c’est la déception pour les échalotes grises. Je pense qu’elles ont pourries et j’ai fait des erreurs que je prends une leçon. Je passe la griffe, afin d’arracher les jeunes adventices. Après un ratissage, je pose les cartons sur le sol et je les maintiens à l’aide de brique. J’arrose avec 4 arrosoirs, afin d’alourdir les cartons et de vider ce réservoir qui a un robinet.

               Photo0611                                                                                             Photo0610

    Cette technique va éviter la pousse de mauvaises herbes, le tassage et le lessivage du sol. Pour cela, il faudrait d’autres cartons. Mais pour l’instant, il est temps de rentrés.

    Photo0614 

  • Confinement 2

    1er novembre

    Depuis quelques jours le président de la république a annoncé le re déconfinement, j’ai droit à une heure par jour.

    Photo0480 1

    On arrive dans une période calme, où il y’a pas grande chose à faire. J’ai rapporté le chrysanthème au jardin ! Je plantais plus tard. Je profite pour vider mon biosceau et je récolte mes salades.

    Photo0481                                                                                                             Photo0488

    A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 1er mars, il faut nourrir les oiseaux. Il me reste un peu de graines, j’ai racheté hier. J’installe également des boules dans le lilas.

    Photo0484                                                                                        Photo0486

  • Nettoyage d’octobre

    12-16 octobre

    On a eu encore un sacré cumul de pluie. il faut que j’avance. Je nettoie les fraisiers, je découvre que j’ai encore quelques fraises mûres et des stolons. Je dédie les salades d’hiver à 30 cm. Je fais plus plusieurs lots de plants de salades et de fraises pour le partage.

    Photo0160                         Photo0167                             Photo0168

    Je fais un aller-retour avec la grelinette sur une parcelle à côté des fraisiers et à la place du potimarron et du concombre. Je laisse une distance de 50 cm, avant de poser mon cordeau. Après d’avoir tracé un sillon, je dispose une échalote grise tous les 30 cm.

    Photo0186                                                                                                                                      Photo0223

    Les mâches sont encore levées, je retire le voile de forçage pour le poser sur ma dernière plantation.

    Photo0227                                                                                             Photo0228

    Je continue par passer la binette sur la grande parcelle vide. Je passe la griffe sur les cultures d’hiver et les massifs de vivaces.

    Photo0230                                                                                                                  Photo0300

    Nous arrivons à la mi-octobre, la météo est vraiment épouvante. Je ne pense pas qu’on aura des beaux jours. J’entreprends d’arracher les tomates, ainsi que les œillets d’indes et les capucines. Tant que les plantes ne sont pas malades, je peux les mettre au compost. Je nettoie les tuteurs pour éviter qu’ils s’abîmes et je récupérer les bouteilles et les étiquette qui pourront me resservirent.

    Photo0367                                                                                                                                    Photo0373

    Maintenant que le potager est à jour, je peux m’occuper de la partie agrément. Je bine les arbustes en laissant les mauvaises herbes au pieds. Cela va permets d’autres vont pousser et d’une part, leurs décompositions vont nourrir les végétaux. Je nettoie et coupes les tiges de rhubarbes en prenant garde de ne pas me prendre une tuile sur la tête.

    Photo0374 1                                         Photo0377                              Photo0378

    Je continue par la taille des lavandes et des rosiers, je profite pour cueillir la dernière rose de l’année. Je désherbe les massifs en laissant de l’herbe sur le sol.

    Photo0423                                       Photo0425                                Photo0426

    L’exception est faite pour le massif de l’entrée. Celui est couverte de phacélie. C’est un engrais vert qui attire les butineurs surtout les abeilles. Je retire juste quelques adventices qui trainent. Je rattache le sureau noir. Je désherbe les allées pour terminer.

    Photo0428                                                                                                                      Photo0430

     

  • Nettoyage d’octobre

    12-16 octobre

    On a eu encore un sacré cumul de pluie. il faut que j’avance. Je nettoie les fraisiers, je découvre que j’ai encore quelques fraises mûres et des stolons. Je dédie les salades d’hiver à 30 cm. Je fais plus plusieurs lots de plants de salades et de fraises pour le partage.

    Photo0160                         Photo0167                             Photo0168

    Je fais un aller-retour avec la grelinette sur une parcelle à côté des fraisiers et à la place du potimarron et du concombre. Je laisse une distance de 50 cm, avant de poser mon cordeau. Après d’avoir tracé un sillon, je dispose une échalote grise tous les 30 cm.

    Photo0186                                                                                                                                      Photo0223

    Les mâches sont encore levées, je retire le voile de forçage pour le poser sur ma dernière plantation.

    Photo0227                                                                                             Photo0228

    Je continue par passer la binette sur la grande parcelle vide. Je passe la griffe sur les cultures d’hiver et les massifs de vivaces.

    Photo0230                                                                                                                  Photo0300

    Nous arrivons à la mi-octobre, la météo est vraiment épouvante. Je ne pense pas qu’on aura des beaux jours. J’entreprends d’arracher les tomates, ainsi que les œillets d’indes et les capucines. Tant que les plantes ne sont pas malades, je peux les mettre au compost. Je nettoie les tuteurs pour éviter qu’ils s’abîmes et je récupérer les bouteilles et les étiquette qui pourront me resservirent.

    Photo0367                                                                                                                                    Photo0373

    Maintenant que le potager est à jour, je peux m’occuper de la partie agrément. Je bine les arbustes en laissant les mauvaises herbes au pieds. Cela va permets d’autres vont pousser et d’une part, leurs décompositions vont nourrir les végétaux. Je nettoie et coupes les tiges de rhubarbes en prenant garde de ne pas me prendre une tuile sur la tête.

    Photo0374 1                                         Photo0377                              Photo0378

    Je continue par la taille des lavandes et des rosiers, je profite pour cueillir la dernière rose de l’année. Je désherbe les massifs en laissant de l’herbe sur le sol.

    Photo0423                                       Photo0425                                Photo0426

    L’exception est faite pour le massif de l’entrée. Celui est couverte de phacélie. C’est un engrais vert qui attire les butineurs surtout les abeilles. Je retire juste quelques adventices qui trainent. Je rattache le sureau noir. Je désherbe les allées pour terminer.

    Photo0428                                                                                                                      Photo0430

     

  • Record de pluie.

    3-4octobre

    La fin septembre et le début octobre furent particulièrement bien fourmi en pluie. Un record de 71 mm, j’aurais préféré que ces précipitions soient mieux réparti durant juillet-août. En tout cas les réserves sont bien pleines et la terre plus que trempée.

    Photo0095                                                                                                  Photo0096

    En tout cas cela a permis aux épinards de levé. Ce n’est pas le cas pour les mâches. Cependant les salades ont bien poussée, il y’a que je pourrais manger et d’autre à diviser et à partager.

    Photo0098                                                                                               Photo099

    En attendant, je récolte les tomates qui ont du mal à mûrir et le seul potimarron. Ce dernier va être utilisé pour de la soupe, le jour même.

    Photo0102                                                                                      Photo0104

    Le lendemain, le soleil illumine le potager qui n’est pas praticable. Du coup, je range et je nettoie mon bâtiment et le haut vent.

    Photo0128                          Photo0134 1                 Photo0131

    Ensuite, je taille et nettoie la mélisse, les menthes et j’arrache le persil qui ne donnera plus rien. Je réduis d’1/3 les tiges de framboises qui ont donné dernièrement. Au cours de cette opération, j’aperçois parmi les adventices, les plants de myosotis

    Photo0135                                                                                                        Photo0136 1

    Je désherbe les framboisiers et je décide de remplacer quelques pieds défectueux avec quelques repousses qui ont poussé sauvagement.  A chaque, plantation, je prévois une cuvette pour l’arrosage, ainsi qu’un tuteur. Pour ne pas oublier de les arroser souvent, rien tel que les myosotis. J’en garde quelques tâches, si quelquefois, la reprise ne fait pas.

    Photo0141                        Photo0147                      Photo0148                                                                                  

  • Record de pluie.

    3-4octobre

    La fin septembre et le début octobre furent particulièrement bien fourmi en pluie. Un record de 71 mm, j’aurais préféré que ces précipitions soient mieux réparti durant juillet-août. En tout cas les réserves sont bien pleines et la terre plus que trempée.

    Photo0095                                                                                                  Photo0096

    En tout cas cela a permis aux épinards de levé. Ce n’est pas le cas pour les mâches. Cependant les salades ont bien poussée, il y’a que je pourrais manger et d’autre à diviser et à partager.

    Photo0098                                                                                               Photo099

    En attendant, je récolte les tomates qui ont du mal à mûrir et le seul potimarron. Ce dernier va être utilisé pour de la soupe, le jour même.

    Photo0102                                                                                      Photo0104

    Le lendemain, le soleil illumine le potager qui n’est pas praticable. Du coup, je range et je nettoie mon bâtiment et le haut vent.

    Photo0128                          Photo0134 1                 Photo0131

    Ensuite, je taille et nettoie la mélisse, les menthes et j’arrache le persil qui ne donnera plus rien. Je réduis d’1/3 les tiges de framboises qui ont donné dernièrement. Au cours de cette opération, j’aperçois parmi les adventices, les plants de myosotis

    Photo0135                                                                                                        Photo0136 1

    Je désherbe les framboisiers et je décide de remplacer quelques pieds défectueux avec quelques repousses qui ont poussé sauvagement.  A chaque, plantation, je prévois une cuvette pour l’arrosage, ainsi qu’un tuteur. Pour ne pas oublier de les arroser souvent, rien tel que les myosotis. J’en garde quelques tâches, si quelquefois, la reprise ne fait pas.

    Photo0141                        Photo0147                      Photo0148                                                                                  

  • Retour entre les averses.

    24 septembre.

    Je ne suis pas venu au jardin depuis plusieurs semaines. J’étais dans une grande fatigue, due aux dernières grosses chaleurs, les journées qui raccourcissent, et l’arrivée de l’automne. Un grand nettoyage est nécessaire.

    Photo0027

    On a déjà eu 10 mm de pluie. Je commence par biner les allées qui entourne le potager, puis je désherbe en commençant par les vivaces en allant vers les tomates.  Je profite pour effectuer   les derniers semis de l’années : deux rangs de mâches (verte de Cambrai et coquille de Louviers) et un d’épinard géant d’hiver.

    Photo0028                                                                                                                Photo0029

    Les choux chinois ont bien poussée, Je suis super contente de les avoir réussis. J’effectue un éclaircissage et je laisse un tous les 20 cm. Je donne le surplus à mère et un collègue. Cependant, c’est la cata pour les européens, sur une rangée, il reste que 3 survivants. Je me demande, si je veux continuer en faire.

    Photo0032                                                                                                  Photo0035

    D’ici quelques semaines, je pourrais démarier   les salades d’hiver. En attendant, la récolte des tomates continue, mais il faut que je les utilise rapidement, car elle se conserve plus.

    Photo0036                                                                                                                     Photo0037

  • La canicule.

    31août

    La canicule est annoncée pour cette première quinzaine d’août. La seule chose à faire est de se mettre à l’ombre et venir arroser plusieurs fois par semaine le soir. Le niveau d’eau est bas, les plantes soufrent.

    Photo0441

    On a eu un peu pluie qui a fait du bien au potager, mais il faudrait10 fois plus. J’arrache les pommes de terre et les oignons. La récolte est maigre.

    Photo0442                                                                       Photo0443

    Heureusement que j’ai des fraises et des tomates que je déguste en salade.

    Photo0473                                                                               Photo0578

    Les températures ont baissé, et je constate que les salades ont bien résisté. Je repique les survivants et je complète avec des plants que j’ai acheté en jardinerie

    Photo0729

    J’installe à la place des oignons blancs les œillets de poète. Je sème une première de mâche à la suite. Il me reste deux terrines que je donne à ma mère et à mon voisin.

    Photo0732                                                                                                      Photo0733

    J’effectue un petit nettoyage, car il y’a pas grande chose. Mais avec le peu de pluie, la levée d’adventices va s’effectuer. Je suis contente que ma mâche est sortie rapidement.

    Photo0738                                                                                                 Photo0837

    Septembre approche à grand pas, après une bonne récolte, je décide d’étêter les tomates. Afin de laisser les 3ième et 4ième bouquets se développer et mûrir. On ne peut savoir si septembre sera bon ou pas.

    Photo0839                                                                                       Photo0840

  • Retour sur juillet.

    31 juillet 

    Ce mois de juillet est particulier avec plus de la sécheresse une vague de grosse chaleur ! On ne parle pas de canicule, mais le jardin va entrer dans une période de souffrance. Malgré tout, les œillets de poète ont bien poussé. J’effectue un repiquage en terrine, afin qu’ils deviennent plus forte pour une plantation. En attendant, je place à la suite du pied de concombre à l’ombre sur un sol probablement griffés

    Photo0089                                                                                    Photo0121

    Il faut attendre la mi-juillet pour récolter les premières tomates. Elles me semblent excellentes. Tandis qu'on coupe le blé dans  les champs.

    Photo0134                                                                                   Photo0136

    Il suffit un peu de pluies et de chaleur que Mildiou se développe ! Je vaporise un peu de bouillie Bordelaise. Je repique en deux fois des choux, car les semis ont complétement raté. Après la plantation, je pose un filet pour éviter que les oiseaux.

    Photo0183                                                                               Photo0185

    J’effectue un nettoyage dans le potage, avec un arrachage des salades qui ont montés.

             Photo0194                                                                  Photo0195

    Après que j’ai déguster les dernières framboises, je taille les tiges de la première récolte (juin-juillet), e désherbe, et je griffe. Je coupe quelques fleurs pour me faire un beau bouquet.

            Photo0196                                                       Photo0197

    Depuis un moment, les tiges des aromatiques tombent sur l’allée et gène le passage. Après plusieurs tentatives, je réussi à placés plusieurs piquets en fer avec des ficelles à plusieurs niveaux pour maintenir l’ensemble. Je poursuis avec la sauge.

    Photo0198

    Lors du maintien, j’aperçois à plusieurs reprises des coccinelles. Je suis toujours ravi de voir la  bio -diversité au jardin, comme les bêtes à bon Dieu.

    Photo0199                                                                           Photo0200

  • Le retour des canards et le lis de la Madone.

    15 juin.

    Je retournais au travail en passant par le parc des tanneurs, j’ai eu la belle surprise de voir les jeunes canards. Ce n’est pas n’importe quels. Pour moi, c’est la nichée que j’ai sauvée à la sortie du confinement (Le retour au jardin). Je suis ravie de voir qu’il y’a beaucoup de femelles. Ces dernières d’années, il y’avait plus de mâles. La nature fait bien les choses.

    Dscn9302

    Le lendemain, une jeune canette est perchée sur le toit du garage voisin. Elle est venue me saluer, tandis que je travaillais.

    Dscn9322

    En partant, je remarque que lr lis de la Madone est fleuri ! Les anciens de la campagne disaient lorsque la fleur est en fleurs, on coupe le blé dans 1mois. On verra bien, selon la météo.

    Dscn9318

  • Le retour des canards et le lis de la Madone.

    15 juin.

    Je retournais au travail en passant par le parc des tanneurs, j’ai eu la belle surprise de voir les jeunes canards. Ce n’est pas n’importe quels. Pour moi, c’est la nichée que j’ai sauvée à la sortie du confinement (Le retour au jardin). Je suis ravie de voir qu’il y’a beaucoup de femelles. Ces dernières d’années, il y’avait plus de mâles. La nature fait bien les choses.

    Dscn9302

    Le lendemain, une jeune canette est perchée sur le toit du garage voisin. Elle est venue me saluer, tandis que je travaillais.

    Dscn9322

    En partant, je remarque que lr lis de la Madone est fleuri ! Les anciens de la campagne disaient lorsque la fleur est en fleurs, on coupe le blé dans 1mois. On verra bien, selon la météo.

    Dscn9318

  • Le retour des canards et le lis de la Madone.

    15 juin.

    Je retournais au travail en passant par le parc des tanneurs, j’ai eu la belle surprise de voir les jeunes canards. Ce n’est pas n’importe quels. Pour moi, c’est la nichée que j’ai sauvée à la sortie du confinement (Le retour au jardin). Je suis ravie de voir qu’il y’a beaucoup de femelles. Ces dernières d’années, il y’avait plus de mâles. La nature fait bien les choses.

    Dscn9302

    Le lendemain, une jeune canette est perchée sur le toit du garage voisin. Elle est venue me saluer, tandis que je travaillais.

    Dscn9322

    En partant, je remarque que lr lis de la Madone est fleuri ! Les anciens de la campagne disaient lorsque la fleur est en fleurs, on coupe le blé dans 1mois. On verra bien, selon la météo.

    Dscn9318

  • Le jardin presqu’à jour.

    1-11juin

     

    Je pour1suis mes travaux par nettoyer le massif de vivaces du fond. J’arrache les œillets de poètes, dont la floraison se termine. Je sème la relève qui fleurira l’année prochaine.

    Dscn9230               Dscn9231              Dscn9237

    Le lendemain, la terrine est bien imbibée, je la place sous le haut-vent avec le couvercle, afin de faire une mimi-serre. On a peu de pluie et j’arrose en autre les tomates. Je remarque qu’une tomate jaune est déjà formée, il y’a d’autres sur Pyros, Montfavet et cerise jaune, trois variétés précoces.

    Dscn9244

     

                 Dscn9248               Dscn9253      

    Je mets des tuteurs et attache de matière de na pas étrangler la plante. Il y’a deux exceptions, où je forme une cage.  Les cerises jaunes et la noire de Crimée ne taille pas. Ce dispositif va permet le développement des tiges en toute liberté.

    Dscn9252                                                            Dscn9253

    Je nettoie les framboisiers, je remarque qu’ils souffrent du manque d’eau. Certains même de la canicule de l’année dernière. Pour l’instant, il n’y a pas de prévu.  J’ai marre de voir les branches d’estragon tomber à terre. J’utilise deux pichets à spirale. La terre est tellement dure, que j’ai dû utiliser une barre à mine pour faire les trous. Avec quelques ficelles, le tour est joué.

    Dscn9255                                                                       Dscn9254

    Le mercredi, je regarde si je vois des grands cartons, afin de recouvrir la parcelle vide du potager. Ainsi j’aurais plus de mauvaises herbes, la terre ne sera pas tassée, et lessivée. Je me régale des fraises cueillies.

    Dscn9257                                               Dscn9263

    Je démarie les carottes pour en laisser une tous les 15 cm. Je retire les œillets d’inde qui gênent. Ils seront des dons.

    Dscn9264                                                              Dscn9265

    Je griffe les allées, je rebute les pommes de terre avec la surprise de voir des boutons floraux.

    Dscn9267                  Dscn9269

    Le lis de la madone est prêt à fleurir. Sur une feuille d’ortie, une nymphe de coccinelle. Le semis d’œillet de poète est levé.

    Dscn9272                                                                                      Dscn9277

    Après la récolte des framboises et des fraises, je pose un filet afin d’éviter la gourmandise des merles. Le potager est propre.

    Dscn9289       Dscn9294            Dscn9295

    Maintenant j’attaque la partie agrément. Je taille le seringat qui étouffe le forsythia, puis je raccourcis légèrement le deutzia et le mahonia. J’arrache juste les mauvaises herbes en laissant les coquelicots qui se terminent. Je sélectionne deux branches du sureau noires pour le tuteurer, afin de lui donner une forme.

    Dscn9297                                                                   Dscn9298

    Je continue par désherber les autres massifs d’arbustes et les rhubarbes. Il reste plus que le fauchage de l’herbe.

    Dscn9306        Dscn9307          Dscn9308

  • Le jardin presqu’à jour.

    1-11juin

     

    Je pour1suis mes travaux par nettoyer le massif de vivaces du fond. J’arrache les œillets de poètes, dont la floraison se termine. Je sème la relève qui fleurira l’année prochaine.

    Dscn9230               Dscn9231              Dscn9237

    Le lendemain, la terrine est bien imbibée, je la place sous le haut-vent avec le couvercle, afin de faire une mimi-serre. On a peu de pluie et j’arrose en autre les tomates. Je remarque qu’une tomate jaune est déjà formée, il y’a d’autres sur Pyros, Montfavet et cerise jaune, trois variétés précoces.

    Dscn9244

     

                 Dscn9248               Dscn9253      

    Je mets des tuteurs et attache de matière de na pas étrangler la plante. Il y’a deux exceptions, où je forme une cage.  Les cerises jaunes et la noire de Crimée ne taille pas. Ce dispositif va permet le développement des tiges en toute liberté.

    Dscn9252                                                            Dscn9253

    Je nettoie les framboisiers, je remarque qu’ils souffrent du manque d’eau. Certains même de la canicule de l’année dernière. Pour l’instant, il n’y a pas de prévu.  J’ai marre de voir les branches d’estragon tomber à terre. J’utilise deux pichets à spirale. La terre est tellement dure, que j’ai dû utiliser une barre à mine pour faire les trous. Avec quelques ficelles, le tour est joué.

    Dscn9255                                                                       Dscn9254

    Le mercredi, je regarde si je vois des grands cartons, afin de recouvrir la parcelle vide du potager. Ainsi j’aurais plus de mauvaises herbes, la terre ne sera pas tassée, et lessivée. Je me régale des fraises cueillies.

    Dscn9257                                               Dscn9263

    Je démarie les carottes pour en laisser une tous les 15 cm. Je retire les œillets d’inde qui gênent. Ils seront des dons.

    Dscn9264                                                              Dscn9265

    Je griffe les allées, je rebute les pommes de terre avec la surprise de voir des boutons floraux.

    Dscn9267                  Dscn9269

    Le lis de la madone est prêt à fleurir. Sur une feuille d’ortie, une nymphe de coccinelle. Le semis d’œillet de poète est levé.

    Dscn9272                                                                                      Dscn9277

    Après la récolte des framboises et des fraises, je pose un filet afin d’éviter la gourmandise des merles. Le potager est propre.

    Dscn9289       Dscn9294            Dscn9295

    Maintenant j’attaque la partie agrément. Je taille le seringat qui étouffe le forsythia, puis je raccourcis légèrement le deutzia et le mahonia. J’arrache juste les mauvaises herbes en laissant les coquelicots qui se terminent. Je sélectionne deux branches du sureau noires pour le tuteurer, afin de lui donner une forme.

    Dscn9297                                                                   Dscn9298

    Je continue par désherber les autres massifs d’arbustes et les rhubarbes. Il reste plus que le fauchage de l’herbe.

    Dscn9306        Dscn9307          Dscn9308

  • L’après Saintes Glaces

    18-24 mai

    On peut dire que cette année, on a bien eu les « Saintes Glaces ! Après les températures quasi estivales, on était proches des gelées. Le potager étant protéger par les murs, les jeunes semis n’ont rien à craintes. J’ai plusieurs bonnes surprises : la floraison des coquelicots qui se sont ressemé parmi les arbustes et dans l’allée, et un pavot d’orient, nettement plus gros que son cousin sauvage et une rose rouge.

     Dscn9028         Dscn9032              Dscn9033

    J’achète mes plants de tomates, mon producteur du marché a été dévalisé, mais je trouve une variété jaune. Je vais chez Mr Mottelet (horticulteur) où je trouve mon bonheur. Le pommes de terre sont majoritairement toutes levés, j’effectue un premier buttage, puis je sème une variété de chou cabus et frisé

    Dscn9034

     

    A la suite, je prépare la terre et pose mon cordeau à 30 cm. Sur la ligne de 7,40, je laisse une marge de 40 cm de chaque côté. Puis je dispose un témoin tous les 60 cm (il y’a 12), et je les plante dans l’ordres suivant : Cerise jaune, Noire de Crimée,Green, Zebra,Ananas, Rose de Berne, Cœur de bœuf, Cornu des Andes, Fandango, 2 Montfavet, Pyros, et Jaune, tout  en mttant des feuilles d’orties hachés. En allant, les chercher, j’ai aperçu une coccinelle. J’ai justement des pucerons sur le seringat. Je profite pour semer en poquet les capucines sur un intervalle sur 2.

        Dscn9098                                          Dscn9099

    De l’autre côté, je rassemble les mauvaises herbes, afin de faire 2 allers-retours de grelinette. Je passe le croc, puis laisse 80 cm de distance des fraisiers. Puis à 40 cm de chaque côté des allées, je place un potimarron et un concombre

    Dscn9102

    Je divise chaque motte de basilic, afin de multiplier le nombre. Je les installe après un bêchage. Je plante également de la coriandre et du cerfeuil.

    Dscn9103              Dscn9104                             Dscn9105

    Je désherbe premier massif de vivaces. Je retire en même temps les fleurs fanées. J’entreprends de faire un nettoyage de printemps dans mon bâtiment et sous le haut-vent.

    Dscn9129      Dscn9147            Dscn9146

    Je trouve enfin du céleri branche, il n’est pas vraiment terrible. Je termine par une superbe cueillette de fraises.

    Dscn9149               Dscn9148

  • Après la pluie

    2-3 mai.

     

    On a eu 4 mm d’eau, cela a permis la levée des radis, c’est plus timide pour les oignons et les échalotes es oignons, échalotes et radis. Je retire le voile de forçage. Je prends des carottes pour la prochaine soupe et des radis. Je pense que la semaine prochaine, je pourrais démarier les carottes.

    Dscn8914                                                                   Dscn8915

    Je termine le binage des allées extérieur. Je suis impressionné par la qualité d’herbe, j’en, ramasse une bonne brouette. Je remarque que ça fait moins jardin négligé, mais j’ai encore par mal de travail.

    Dscn8918                                                        Dscn8920

    Avec le retour du beau temps, le bourbon est également de sortir sur le cassissier.  Son rôle est également important, car c’est un pollinisateur comme nos chères abeilles.

    Dscn8921

  • Premier mai pluvieux

    1er Mai

    Je n’ai pas l’intention de bosser en ce jour de fête internationale des travailleurs.

    Dscn8897

    De l’eau, de l’eau, encore de l’eau : 4mm ce matin. La terre est bien mouillée. Cela a permis au radis de levés, mais je préfère laisser la voile de forçage.

    Dscn8899                                                             Dscn8900

    Je cueille des brins de muguets. En ce temps de confinement, je trouve qu’il est important d’offrir du bonheur.

    Dscn8904

  • Entre les averses.

    29-30 avril

    Je me réjouis du retour de la pluie, même si je suis dessous. Je me cueille quelques fleurs pour un bouquet.

    Dscn8887

    Je cueille quelques tiges de rhubarbe pour compléter l’achat du matin. J’ai prévu de faire de la confiture en rentrant.

    Dscn8885

    Je retourne au matin le lendemain. Avec 20 mm d’eau, je n’ai pas continué à biner les allées. Le sol est trempé, Il faudra attendre.

    Dscn8888

  • Sous la pluie.

    28 avril

    Je découvre que les voiles de forçage s’est envolé avec le vent. Je les remets avec mettant plus de briques pour les maintenir au sol. Il commence à pleuvoir, mais cela ne m’empêche pas de continuer.

    Dscn8862

    Avant d’arracher les pieds de persil qui monte en graine, je récupère un beau bouquet. Je prépare les emplacements. Je déterre un morceau de racine de lierre qui m’a donné tant de mal l’année dernière.

    Dscn8863                                                              Dscn8866

    A l’ombre (framboisiers), je plante les persils, mi ombre (cassissier), la coriandre et au plein soleil (les sauges) la citronnelle de Madagascar. Je les arrose quand même, malgré la pluie

    Dscn8867              Dscn8868             Dscn8869

    Je désherbe et je griffe les fraisiers en fleurs. Il faut que je prévoie d’acheter du paillage. Celui va réduire l’évaporation de l’eau, empêcher les adventices de pousser et les fraises seront intacts. Il ne faut pas que j’oublie le filet pour les merles, friands de ces fruits. Je repars avec le retour du soleil et la satisfaction de 7 mm d’eau

    Dscn8870

    De retour à la maison, trempée, je m’occupe du persil. Après un rinçage et un séchage, je mixe légèrement. Puis je mets dans un plateau recouvert de papier sulfurisé et le laisse durant une bonne heure au congélateur. Je dispose ma récolte dans un pot en verre étiquette et je range de nouveau au froid. Je pourrais me servir pour la cuisine.

    Dscn8871            Dscn8873          Dscn8875

  • Incertitude

    25-27avril

    Avec la situation actuelle, je dois réduire le nombre de légumes cultiver. Donc j’achèterais au fur à mesure comme les graines de panais. Je récupère deux branches et quelques carottes de l’année dernière qu’elles pourront servir pour la soupe. En revanche les salades d’hiver sont montées à cause des dernières chaleurs.

     Dscn8836                                                          Dscn8837

    Afin de circuler plus facilement, je fais des allées de 30 cm entre chaque rangée, sauf exception. A la suite des premiers semis, je plante 1 rangé ‘oignons jeune paille de vertus, puis une rangée d’échalotes. Avec le confinement, les plants se sont abimés Ensuite, je sème les carottes St Valéry avec les œillets d’inde, puis les carottes Jaune du Doubs avec les radis, après d’apport de 200g d’engrais. J’arrose copieusement, met de l’anti-limaces, sans oublier le voile de forçage.

    Dscn8838

    Le lendemain, je refais l’opération avec le panais de Guernesey. Je m’avance pour demain. Je laisse cette fois-ci 65 cm de distance, puis je fais la préparation habituelle pour tracer un sillon bien profond, puis encore une fois. Depuis le début du confinement, je peux enfin alimenter mon compost.

    Dscn8839                                                               Dscn8840

    La météo annonce de la pluie, je passe un petit coup de griffe entre les salades et des semis déjà levé, enfin qu’ils profitent de la pluie.

    Mes aromatiques sont dans l’herbe, je les bine afin de les installer. Je découvre une verveine citronnelle que je croyais disparu.Après une bonne semaine, de déconfinement, mes arums fleurissement, je profite pour faire un petit bouquet à l’occasion de l’anniversaire d’une voisine.

    Dscn8859                                                Dscn8861

  • Sous le soleil

    23-24 avril

    Ce matin, je fais quelques achats des plants d’échalotes, des graines d’œillet d’inde et de poètes. Il n’y a plus d’oignons à planter, ce que je me doutais un peu. Je suis revenue avec deux plants de persil plats, un de coriandre et un de citronnelle de Madagascar.  De mon retour au jardin, je les mets à tremper.

    Dscn8824

    C’est agréable de travaille sous le soleil, il fait même chaud, on se croit en juin. Je bine un carré du potager, en laissant sécher l’herbe, que je ressemble par la suite. Puis j’effectue deux allers-retours avec la grelinette.

    Dscn8827

    J’effectue une seconde récolte de radis et je me coupe quelques iris germanisa et deux branches fleuris de seringat pour me faire un petit bouquet.

    Dscn8828                                                      Dscn8830

  • Premiers radis

    22 avril

     

    Je crois que j’ai bien fait de sauver les canards, car j’ai vu un chat s’enfuit. D’ordinaire, j’aime beaucoup ces félins, sauf quand ils s’attaquent aux oiseaux. Je poursuis mon démariage avec les échalions et les oignons blancs que je distance à 15 cm environs des uns et des autres. Je désherbe en même temps, puis je passe un coup de croc avant un arrosage copieux.

    Dscn8821

    Je récolte mes premiers radis, cela permet aux carottes de respirer un peu, j’arrosage.

    Dscn8822

  • Sauvetage et début de travaux.

    21avril

    Quand je suis arrivé à la porte du jardin, j’ai eu une nouvelle surprise : la cane était perchée sur le mur, elle cancane. J’ai l’impression qu’elle attend et j’entends les petits dernière porte.

    Dscn8815

    J’ouvre la porte, j’installe une petite planche et pousse les canetons vers la porte pour qu’ils retrouvent leur mère. Puis je les dirige gentiment.

    Dscn8816

    Arrivés dans le parc, la petite famille se dirige vers la rivière Verse. Ce n’est pas le premier sauvetage que je fais. Il y’a quelques années, j’ai sauvé de la même façon une fratrie de canardeau, et il est possible que la canette en fît partie.

    Dscn8817

    Il est temps d’m’y mettre, car l’heure tourne. Je démarie les batavias rouge grenobloise, une tous les 20 cm environ. Je griffe avant de faire un arrosage copieux. Il est temps de repartir.

    Dscn8819

  • Le retour au jardin

    20 avril

     

    J’ai enfin récupéré la clef de la grille. Ça me fait drôle de revenir après plus d’un mois d’absence. Dès l’entrée on sent la différence avec la croissance qui est du surement aux pluies et aux orages de samedi.

    Dscn8784

    J’aperçois que j’ai bien fait de déplacé le rhododendron, il a quelques fleurs. Tandis que le jeune rosier se porte comme un charme.

    Dscn8786                                                   Dscn8787

    La pelouse ressemble à un pré, en passant près du noisetier, j’ai eu une belle surprise : une cane colvert avec 8 canetons. Depuis quelques années, j’ai la chance de voir une couvée.

    Dscn8788                                                      Dscn8790

    Dans le potager, les adventices ont poussé, ainsi les semis. Les 13 mm d’eau a fait beaucoup, depuis le temps qu’on attend

    Dscn8793                                             Dscn8794

    Je suis heureuse de voir les différences fleurs : le noir des ancolies, un brin de muguet qui est en avance.

    Dscn8796                                                     Dscn8797                                              

    Les nombreuses fleurs de fraisiers annoncent une bonne récolte. Cependant le lilas a peu de grappes, c’est dû à la taille sévère de l’année dernière.

    Dscn8798                                                     Dscn8800

    Il est temps de retirer les voiles de protection des rhubarbes, des arums et des alstroemerias. D’ici quelques jours, ils auront repris une forme normale.

    Dscn8804                 Dscn8806            Dscn8807

    Je remarque quelques framboisiers ne sont mal point, je pourrais peut-être les remplacer par ses repousses.

    Dscn8808                                                           Dscn8809

    J’ai mis un grand récipient d’eau qui pouvait servir de pataugeoire pour les canetons, ainsi un récipient pour qu’ils boivent.

    Dscn8810                                        Dscn8811

    Il est déjà temps de rentrer, Avec les mesures du au coronavirus, j’ai droit à 1 heure par jour. Ce n’est pas beaucoup, mais c’est mieux que rien. Je retrouverais demain ma petite famille.

    Dscn8814

  • Virus et petite occupation

    8-9 avril

    Plus d’une semaine d’après le début du confirment, j’ai chopé le virus. Je vous rassure, je vais mieux, je suis en grande forme. Je trouve quand même à m’occuper. Je décide nettoyer mes étiquettes. Je mets 3 bonnes cuillères à soupe de savon noir et je recouvre d’eau bouillante.

    Dscn8729

    Le lendemain, je frotte avec une boule inox. Je les rince et je dispose sur un torchon propre jusqu’à demain.

    Dscn8730

    Je range les étiquettes dans le sceau propre et j’ai hâte de retourner au jardin. Quand, je ne sais pas.

    Dscn8731

  • Confirment

    17 mars

    La nouvelle est tombée hier soir, le président de la république a déclenché le confirment pour au moins 15 jours. Il y’a des restrictions pour les sorties. De tout façon, je n’ai pas la clef de la grille. Le jardin sera en standby jusqu’à nouvel ordre. Heureusement que la veille, j’avais retiré le voilage de forçage sur les semis et j’ai rapporté le sceau avec les étiquettes sale.

    Dscn8576 1

  • Les premiers semis

    14mars

    Ça sent vraiment le printemps. Une fritillaire est en pleine floraison et j’aperçois deux coccinelles sur le thym. Ça fait toujours plaisir de voir les petites bêtes de Bon Dieu.

    Dscn8608                                                                                     Dscn8609

    Sous un beau soleil, je commence par poser mon cordeau à 40 cm des vivaces, afin de faire une allée. Je croche en incorporant 148 g d’engrais (restant de l’année dernière).  Je trace un sillon et je sème des batavias rouges de Grenobloise, je recouvre les graines et je tasse. Il ne faut pas de fertilisant pour les échalions et les oignons blanc, donc je n’en mets pas pour cette opération. Par contre je peux pour les carottes « Touchon ». Après les semis, j’arrose généreusement, je disperse l’anti-limaces et je pose le voile de forçage.

    Dscn8610                                                               Dscn8611

    Je continue le nettoyage en arrachant le mesclun et les choux montées, sans oublier l’herbe. Je laisse un peu sécher.

    Dscn8618

    En attendant, je m’occupe du compost. Je commence par transférer le compost mûr dans le compartiment. En retirant les éléments décomposés, je vois en nombre les vers de fumier. Ce qui signifie que l’ensemble fonctionne parfaitement.

    Dscn8619                                                                        Dscn8620

    En dessous du compost demi-mûr que je mets dans la case d’à côté, il murira jusqu’à l’année prochaine. Dans l’emplacement vide, je dispose les cartons que j’ai récupéré dans le potager, puis je remets les éléments de la brouette, tout en alternant avec les cartons. Cette technique s’appelle en lasagne.

    Dscn8622                      Dscn8623                  Dscn8624                                                      

    Je rassemble et ramassage les adventices. Et je procédé à 1 aller-retour de grelinette. Dès que j’aurais les oignons rouges et les œillets, je continuerais les semis et plantation.

    Dscn8625

  • Les achats

    12-13mars

    Je commence à regarder les catalogues de semences. Ce n’est pour commander, car j’essaie de trouver les divers enseignes de jardineries, et bricolage. J’utilise internet si je ne trouve pas une variété ancienne que je souhaite particulièrement. Je remarque qu’on en trouve plus facile, de fait que c’est devenu très tendance et les légumes sont plus gouteux. Je trouve que c’est important de les cultiver.

    Dscn8587                                                          Dscn8596

    Voici les achats sous forme de tableau que je compléterais au fur à mesure.

    Légumes

    variétées

    Carottes fourragères

    Jaune obtuse du Doubs

    Carottes

    Saint-Valéry

    Carottes

    Touchon

    Echalion

    Zébrune

    Echalote

    Jermor

    Laitue jaune

    Gotte d’or

    Mesclun

    Oignon blanc

    De Paris

    Oignon jaune paille

    De vertus

    Pomme de terre

    Bernadette

    Radis

    18 jours

    Le lendemain, j’y retourne, car j’ai oublié les oignons rouges, les radis, œillets d’inde et une paire de gants. Malheureusement, je n’ai pas trouvé mon bonheur, mais j’ai craqué pour un rosier « Grand huit », car j’adore les roses rouges.

    Dscn8597

    En rentrant, je nettoie, je bêche près des rosiers et j’installe le nouveau venu.

    Dscn8599

    Au potager, je commence à prévoir les futurs semis, la nuit tombe

    Dscn8604

  • Il est temps de commencer !

    7mars

    Le temps passe vraiment vite, car nous sommes déjà début mars. On a eu 25 mm d’eau et le restant des légumes sont en fleurs potager. Je suis très en retard, mais Je ne suis pas la grande forme et ce n’est pas à cause du coronavirus. Je veux commencer en douceur avec une séance d’une bonne heure.

    Dscn8574

    Tout d’abord, je range les mangeoires, les oiseaux doivent se débrouiller pour se nourrir. Je récupère les étiquettes qui traînent et je fais un premier trempage.

    Dscn8575                                                           Dscn8576

    J’ai déterminé une planche pour effectuer les premiers semis Après d’avoir arraché et nettoyé soigneusement la parcelle. J’effectue un aller-retour avec ma grelinette.

    Dscn8578                                                                       Dscn8579

    Il reste encore 1 petite rangée de carottes que  je peux  utiliser  pour  la  soupe  avec  une   branche  de cèleri-branche.

    Dscn8581

  • L’hiver se meurt en février ou pas.

    28 février

    Après un janvier bien pourri, j’espérais que l’hiver prendrais rigueur à la chandeleur. Mais c’est la douceur qui s’est annoncée.  Dès le 2 février, j’ai mis le pluviomètre, et on a un record de plus de 100 mm !  Cette météo joue à la fois sur ma santé : je suis très très fatigué et je ne peux pas travailler au potager. Je n’ai rien démarrer.  D’habitude à cette époque, je suis pressé de démarrer.

     Dscn8372                                                Dscn8373

    Pourtant, le printemps s’annonce avec la floraison des perce-neiges, ou des narcisses.

    Dscn8375                                                               Dscn8475

    La végétation a bien avancé, il est temps de commencer la taille : les hortensias ont une forme, j’espère que j’aurais beaucoup de fleurs.

    Dscn8523

    Par contre, c’est la coupe très courte pour les rosiers et les lavandes. Cela est nécessaire pour donner un aspect homogène.

    Dscn8526                  Dscn8524                Dscn8528 

    Tandis que la bruyère et le mahonia offrent leurs premières fleurs aux abeilles.

     Dscn8532                                                             Dscn8533

  • L’hiver se meurt en février ou pas.

    28 février

    Après un janvier bien pourri, j’espérais que l’hiver prendrais rigueur à la chandeleur. Mais c’est la douceur qui s’est annoncée.  Dès le 2 février, j’ai mis le pluviomètre, et on a un record de plus de 100 mm !  Cette météo joue à la fois sur ma santé : je suis très très fatigué et je ne peux pas travailler au potager. Je n’ai rien démarrer.  D’habitude à cette époque, je suis pressé de démarrer.

     Dscn8372                                                Dscn8373

    Pourtant, le printemps s’annonce avec la floraison des perce-neiges, ou des narcisses.

    Dscn8375                                                               Dscn8475

    La végétation a bien avancé, il est temps de commencer la taille : les hortensias ont une forme, j’espère que j’aurais beaucoup de fleurs.

    Dscn8523

    Par contre, c’est la coupe très courte pour les rosiers et les lavandes. Cela est nécessaire pour donner un aspect homogène.

    Dscn8526                  Dscn8524                Dscn8528 

    Tandis que la bruyère et le mahonia offrent leurs premières fleurs aux abeilles.

     Dscn8532                                                             Dscn8533

  • Plantation pour les abeilles

    15 décembre

    J’avais décidé en octobre, que je compléterais le massif de l’entrée pour les abeilles. Après des longues recherches, j’ai enfin trouvé des arbustes pour nos butineuses. J’ai remarqué certains sont installé, comme mes aromatiques

    Noms français

    Noms latin

    Floraison

    Couleurs

    Feuillage

    H

    Exposition

    Lavande vraie

    Lavandula angustifolia

    Juin à août

    Violet

    Persistant

    0,40-0,60

    Soleil

    Lierre

    Hedera Helix

    Septembre-novembre

    Crème

    Persistant

    30m

    Tout

    Lilas commun

    Syringa vulgaris

    Avril-mai

    Blanc, violet …

    Caduc

    2-7m

    Soleil-ombre

    Mahonia

    Mahonia aquifolium

    Février, Mars

    Jaune

    Persistant

    1 m

    Ombre

    Spirée japonaise

    « Antony waterer »

    Spiraea japonica « Antony waterer »

    Eté

    Rose

    Caduc

    0,50-0,70m

    Soleil, légère ombre

    Symphorine blanche

    Symphoricarpos albus

    Juillet à septembre

    Blanc rosé

    Caduc

    0,90-180m

    Ensoleillée à ombragée

    Plantes aromatiques

    Noms français

    Noms latin

    Floraison

    Couleurs

    Feuillage

    H

    Exposition

    Lavande vraie

    Lavandula angustifolia

    Juin à août

    Violet

    Persistant

    0,40-0,60

    Soleil

    Menthes

    Mentha

    Eté

    Blanches

    Caduc

    0,40

    Ombre

    Origan

    Origanum vulgare

    Juillet-octobre

    Blanc

    Persistant

    030-0,80

    Soleil

    Romarin

    Rosmarinus officinalis

    Printemps, Eté, Automne

    Bleu

    Persistant

    1 m

    Soleil

    Sauge officinale

    Salvia officinalis

    Eté

    Violet

    Persistant

    0,60

    Soleil

    Thym d’hiver

    Thymus vulgaris

    Eté

    Blanc

    Persistant

    0,40

    Soleil

    Dans un largue choix proposé (voir les liens en fin de billet), j’ai choisi :

    1cornouillier sanguin (Cornus sanguinea)

    1 Cognassier du Japon (Chaenomeless japonica)

    1 barbe bleu (Caryoteris x clandonensis)

    1 Cognassier du Japon (Chaenomeless japonica)

    1 bruyère d’hiver (Erica darleyensis)

    Je place les arbustes selon la photo ci-dessous et je les plante.

    Dscn8106                                           Dscn8116

    Il y’a deux exceptions : le cognassier du japon qui se plait à l’ombre et je l’installe à la suite du dzeutzia et La bruyère a besoins d’une terre acide.

    Dscn8110                                      Dscn8112

    Je remarque qu’un hortensia s’est fait étouffer par la Symphorine blanche et malheureusement il est mort. Malgré tout, je suis fière de l’ensemble, espérons qu’on n’aura pas de grande sécheresse ou canicule. Mais l’instant, le temps est à la fête.

    Dscn8113                             Dscn8116

    https://www.rustica.fr/biodiversite/dix-arbustes-melliferes-a-planter-pour-abeilles-ep-2,13622.html, https://www.mesarbustes.fr/arbustes-plantes/arbustes-melliferes/arbustes-melliferes-preferes-des-abeilles.html?p=1, https://www.leaderplant.com/arbres-arbustes/arbustes-melliferes.html, http://abeillecomtoise.fr/index.php/fleurs-butinees-de-franche-comte.

  • Plantation pour les abeilles

    15 décembre

    J’avais décidé en octobre, que je compléterais le massif de l’entrée pour les abeilles. Après des longues recherches, j’ai enfin trouvé des arbustes pour nos butineuses. J’ai remarqué certains sont installé, comme mes aromatiques

    Noms français

    Noms latin

    Floraison

    Couleurs

    Feuillage

    H

    Exposition

    Lavande vraie

    Lavandula angustifolia

    Juin à août

    Violet

    Persistant

    0,40-0,60

    Soleil

    Lierre

    Hedera Helix

    Septembre-novembre

    Crème

    Persistant

    30m

    Tout

    Lilas commun

    Syringa vulgaris

    Avril-mai

    Blanc, violet …

    Caduc

    2-7m

    Soleil-ombre

    Mahonia

    Mahonia aquifolium

    Février, Mars

    Jaune

    Persistant

    1 m

    Ombre

    Spirée japonaise

    « Antony waterer »

    Spiraea japonica « Antony waterer »

    Eté

    Rose

    Caduc

    0,50-0,70m

    Soleil, légère ombre

    Symphorine blanche

    Symphoricarpos albus

    Juillet à septembre

    Blanc rosé

    Caduc

    0,90-180m

    Ensoleillée à ombragée

    Plantes aromatiques

    Noms français

    Noms latin

    Floraison

    Couleurs

    Feuillage

    H

    Exposition

    Lavande vraie

    Lavandula angustifolia

    Juin à août

    Violet

    Persistant

    0,40-0,60

    Soleil

    Menthes

    Mentha

    Eté

    Blanches

    Caduc

    0,40

    Ombre

    Origan

    Origanum vulgare

    Juillet-octobre

    Blanc

    Persistant

    030-0,80

    Soleil

    Romarin

    Rosmarinus officinalis

    Printemps, Eté, Automne

    Bleu

    Persistant

    1 m

    Soleil

    Sauge officinale

    Salvia officinalis

    Eté

    Violet

    Persistant

    0,60

    Soleil

    Thym d’hiver

    Thymus vulgaris

    Eté

    Blanc

    Persistant

    0,40

    Soleil

    Dans un largue choix proposé (voir les liens en fin de billet), j’ai choisi :

    1cornouillier sanguin (Cornus sanguinea)

    1 Cognassier du Japon (Chaenomeless japonica)

    1 barbe bleu (Caryoteris x clandonensis)

    1 Cognassier du Japon (Chaenomeless japonica)

    1 bruyère d’hiver (Erica darleyensis)

    Je place les arbustes selon la photo ci-dessous et je les plante.

    Dscn8106                                           Dscn8116

    Il y’a deux exceptions : le cognassier du japon qui se plait à l’ombre et je l’installe à la suite du dzeutzia et La bruyère a besoins d’une terre acide.

    Dscn8110                                      Dscn8112

    Je remarque qu’un hortensia s’est fait étouffer par la Symphorine blanche et malheureusement il est mort. Malgré tout, je suis fière de l’ensemble, espérons qu’on n’aura pas de grande sécheresse ou canicule. Mais l’instant, le temps est à la fête.

    Dscn8113                             Dscn8116

    https://www.rustica.fr/biodiversite/dix-arbustes-melliferes-a-planter-pour-abeilles-ep-2,13622.html, https://www.mesarbustes.fr/arbustes-plantes/arbustes-melliferes/arbustes-melliferes-preferes-des-abeilles.html?p=1, https://www.leaderplant.com/arbres-arbustes/arbustes-melliferes.html, http://abeillecomtoise.fr/index.php/fleurs-butinees-de-franche-comte.

  • Le calme de décembre et quelques travaux.

    10 décembre

    On peut dire que l’automne Noyonnais est très humide avec quelques jours de froids ici et là. En cette saison, le potager est hyper calme.  Je viens récupérer les légumes, vider mon bio sceau.

    Dscn8030

    En cette période, il ne faut pas oublier nos petits amis. Je remplis régulièrement les mangeoires avec des graines de tournesol et les vers de farine.

    Dscn8032

    Il a enfin gelé ! Je peux rabattre les tiges des Alstroemerias, des arums (plantes assez fragiles) et des rhubarbes. Comme je me suis prise tardivement pour les feuilles, je me contente de mettre une quatre épaisseurs de voiles de forçage. Je croise des doigts pour éviter un hiver trop rigoureux. Pour les autres vivaces, j’attendrais la fin d’hiver. Les branches protègent les souches ou les futurs bourgeons du froid. Tant pis, si ça fait moche.

    Dscn8034                                                  Dscn8035

    Il est d’installer les nichoirs pour les oiseaux : J’ai en deux : un pour les rouges-gorges (fait moi-même) et un pour les mésanges.

    Dscn8089

    Malheureusement, le jardin   n’a pas d’arbres assez haut. Je taille le noisetier pour mettre un abri. Il faut que je le rajeunisse et j’aurais besoin de mon père.

    Dscn8087                                                       Dscn8088

  • Le calme de décembre et quelques travaux.

    10 décembre

    On peut dire que l’automne Noyonnais est très humide avec quelques jours de froids ici et là. En cette saison, le potager est hyper calme.  Je viens récupérer les légumes, vider mon bio sceau.

    Dscn8030

    En cette période, il ne faut pas oublier nos petits amis. Je remplis régulièrement les mangeoires avec des graines de tournesol et les vers de farine.

    Dscn8032

    Il a enfin gelé ! Je peux rabattre les tiges des Alstroemerias, des arums (plantes assez fragiles) et des rhubarbes. Comme je me suis prise tardivement pour les feuilles, je me contente de mettre une quatre épaisseurs de voiles de forçage. Je croise des doigts pour éviter un hiver trop rigoureux. Pour les autres vivaces, j’attendrais la fin d’hiver. Les branches protègent les souches ou les futurs bourgeons du froid. Tant pis, si ça fait moche.

    Dscn8034                                                  Dscn8035

    Il est d’installer les nichoirs pour les oiseaux : J’ai en deux : un pour les rouges-gorges (fait moi-même) et un pour les mésanges.

    Dscn8089

    Malheureusement, le jardin   n’a pas d’arbres assez haut. Je taille le noisetier pour mettre un abri. Il faut que je le rajeunisse et j’aurais besoin de mon père.

    Dscn8087                                                       Dscn8088

  • Un octobre très très très pluvieux.

    29-30 octobre.

     

    Je n’ai jamais vu autant de pluie en un mois. 95 millimètres d’eau en plusieurs fois, il est difficile de mettre les pieds au jardin. Surtout que la terre est planquée.

    Dscn7814

    Je remarque que la phacélie s’est ressemé et a bien poussée. Je bêche pour l’enterrer. Cet engrais vert, va nourrir l’ensemble des arbustes.

    Dscn7817

    Je prends soins de retirer les jeunes pousses d’arun d’Italie. Elle fait partie des pestes végétale, de plus ses fruits sont du poison. Je remarque également un petit hortensia qui est trop près de la symphorine blanche. Il faudrait le déplacer

    Dscn7818                                                                                   Dscn7819

                 

    J’ai pu récupérer une jeune spirée billardie, que je mets à la suite des autres. Je constate les divers trous, que je pourrais éventuellement combler avec des essences pour les abeilles.

    Dscn7822                                                                           Dscn7821

            

    Dans le potager, un bon nettoyage ‘impose. Tout en désherbant les vivaces du fond, je vois un papillon Vulcain sur le lierre (https://www.insectes-net.fr/atalanta/atalanta2.htm ).

    Dscn7823

    Je continue avec les œillets de poètes, puis les fraisiers, les carottes. Malheureusement cette année, j’aurais une seule rangée de mâches sur trois semé A la place je repique les salades d’hiver. Je bine les planches vides, ainsi que les allées qui bordent le potager.

    Dscn7825                                                                                      Dscn7829                                                                                                

               

    Je termine cette séance avec l’arrivée de la nuit. Je prends quoi faire une soupe de légumes.

    Dscn7831

    J’attaque cette journée de travail par la récupération de quelques tomates. De manière organisé, je retire les tuteurs, les bouteilles et les étiquettes, puis j’arrache les pieds.

    Dscn7860                                                                                      Dscn7861

                          

    Je continue vers les batavias, le mesclun, les raves, les choux kale les carottes, les salsifis, ls betteraves rouges et les vivaces.

    Dscn7863

    J’entreprends de nettoyer les aromatiques, les framboisiers avec une taille modéré. Les tiges donneront les framboises en juin-juillet. Je pose des cartons sur la plus grande planches vides Cette opérations va éviter la repousse des adventices, le tassement de la terre et le lessivage.

    Dscn7864                                                                                               Dscn7868

                                                                                    

    Je passe la griffe avec un désherbage des massifs des agréments avec la taille des rosiers sauf deux qui sont encore en fleurs.

     

    Dscn7871                                                                         Dscn7872

  • Un octobre très très très pluvieux.

    29-30 octobre.

     

    Je n’ai jamais vu autant de pluie en un mois. 95 millimètres d’eau en plusieurs fois, il est difficile de mettre les pieds au jardin. Surtout que la terre est planquée.

    Dscn7814

    Je remarque que la phacélie s’est ressemé et a bien poussée. Je bêche pour l’enterrer. Cet engrais vert, va nourrir l’ensemble des arbustes.

    Dscn7817

    Je prends soins de retirer les jeunes pousses d’arun d’Italie. Elle fait partie des pestes végétale, de plus ses fruits sont du poison. Je remarque également un petit hortensia qui est trop près de la symphorine blanche. Il faudrait le déplacer

    Dscn7818                                                                                   Dscn7819

                 

    J’ai pu récupérer une jeune spirée billardie, que je mets à la suite des autres. Je constate les divers trous, que je pourrais éventuellement combler avec des essences pour les abeilles.

    Dscn7822                                                                           Dscn7821

            

    Dans le potager, un bon nettoyage ‘impose. Tout en désherbant les vivaces du fond, je vois un papillon Vulcain sur le lierre (https://www.insectes-net.fr/atalanta/atalanta2.htm ).

    Dscn7823

    Je continue avec les œillets de poètes, puis les fraisiers, les carottes. Malheureusement cette année, j’aurais une seule rangée de mâches sur trois semé A la place je repique les salades d’hiver. Je bine les planches vides, ainsi que les allées qui bordent le potager.

    Dscn7825                                                                                      Dscn7829                                                                                                

               

    Je termine cette séance avec l’arrivée de la nuit. Je prends quoi faire une soupe de légumes.

    Dscn7831

    J’attaque cette journée de travail par la récupération de quelques tomates. De manière organisé, je retire les tuteurs, les bouteilles et les étiquettes, puis j’arrache les pieds.

    Dscn7860                                                                                      Dscn7861

                          

    Je continue vers les batavias, le mesclun, les raves, les choux kale les carottes, les salsifis, ls betteraves rouges et les vivaces.

    Dscn7863

    J’entreprends de nettoyer les aromatiques, les framboisiers avec une taille modéré. Les tiges donneront les framboises en juin-juillet. Je pose des cartons sur la plus grande planches vides Cette opérations va éviter la repousse des adventices, le tassement de la terre et le lessivage.

    Dscn7864                                                                                               Dscn7868

                                                                                    

    Je passe la griffe avec un désherbage des massifs des agréments avec la taille des rosiers sauf deux qui sont encore en fleurs.

     

    Dscn7871                                                                         Dscn7872

  • De la pluie, de la pluie.

    22-30 septembre

    La pluie est bien de retour, cela fait du bien au potager, mais aussi au reste de la végétation environnante avec un cumul de 24 MM.

    Dscn7591 1

    Tout d’abord sur les choux, même si les chinois montent à graine. Leur croissance est assez rapide et il faut penser à faire les semis, en juillet, voir août au lieu de juin.

    Dscn7592 1                                                                             Dscn7593 1

    La seconde moitié de premières sessions de mâches lèvent enfin. Pour la seconde et la troisième, il est difficile de savoir. Par les épinards sont sortis, je décide de semer une rangée entière, des fois que les doucettes ne sortent pas.

    Dscn7594 1        Dscn7595 1    Dscn7596 1

    Malgré le manque de soleil, les tomates murissent doucement. Je récolte   les premières carottes pour une soupe pleins de beta- carotène.

    Dscn7597 1

    Je grignote les dernières fraises, certains sont quand même sucré malgré l’excès d’eau.  Je récolte de la rhubarbe pour mon amie Corinne.

    Dscn7599 1                                                                    Dscn7600 1

    Il repleut 2 mm supplémentaire. En espérant qu’on aura des belles journées en octobre.

  • De la pluie, de la pluie.

    22-30 septembre

    La pluie est bien de retour, cela fait du bien au potager, mais aussi au reste de la végétation environnante avec un cumul de 24 MM.

    Dscn7591 1

    Tout d’abord sur les choux, même si les chinois montent à graine. Leur croissance est assez rapide et il faut penser à faire les semis, en juillet, voir août au lieu de juin.

    Dscn7592 1                                                                             Dscn7593 1

    La seconde moitié de premières sessions de mâches lèvent enfin. Pour la seconde et la troisième, il est difficile de savoir. Par les épinards sont sortis, je décide de semer une rangée entière, des fois que les doucettes ne sortent pas.

    Dscn7594 1        Dscn7595 1    Dscn7596 1

    Malgré le manque de soleil, les tomates murissent doucement. Je récolte   les premières carottes pour une soupe pleins de beta- carotène.

    Dscn7597 1

    Je grignote les dernières fraises, certains sont quand même sucré malgré l’excès d’eau.  Je récolte de la rhubarbe pour mon amie Corinne.

    Dscn7599 1                                                                    Dscn7600 1

    Il repleut 2 mm supplémentaire. En espérant qu’on aura des belles journées en octobre.

  • Retour des fraises et des framboises

    15-17septembre

    Depuis 1 mois, on n’a pas de pluie, un peu de bruine qui a mouillé la poussière. Il y’a quand même des adventices. Le premier semis de mâche n’a pas vraiment marché, je ressème les autres variétés : ronde maraîchère et coquille de Louviers, ainsi que l’épinard.

    Dscn7318 1                                                         Dscn7320 1

    Je bine les mauvaises herbes et je passe la griffe. Je continue le nettoyage des aromatiques, framboisiers, et fraisiers. Les fraises et les framboises sont de retour au jardin. Je déguste directement sur les pieds, elles sont vraiment délicieuses.

    Dscn7325 1                                                        Dscn7328 1

    En nettoyant les vivaces, j’ai vu les abeilles et un bourdon sur un pieds d’aster. Tandis que l’heudera renaît de ses cendres 

    Dscn7340 1     Dscn7345 1      Dscn7347 1

    C’est la première fois, que les Cornues des Andes me donnent des tomates aussi grosses ; Tandis que les jeunes salades d’hiver pousse doucement à l’ombre des raves d’Auvergne. Je leur donne un bon arrosoir d’eau.

    Dscn7350 1                                                                     Dscn7351 1

    Je démarié les radis noirs, et les batavias, je les arrose, ainsi que les culture s nettoyé et les choux chinois qui souffrent du manque d’eau.

    Dscn7354 1

  • Retour des fraises et des framboises

    15-17septembre

    Depuis 1 mois, on n’a pas de pluie, un peu de bruine qui a mouillé la poussière. Il y’a quand même des adventices. Le premier semis de mâche n’a pas vraiment marché, je ressème les autres variétés : ronde maraîchère et coquille de Louviers, ainsi que l’épinard.

    Dscn7318 1                                                         Dscn7320 1

    Je bine les mauvaises herbes et je passe la griffe. Je continue le nettoyage des aromatiques, framboisiers, et fraisiers. Les fraises et les framboises sont de retour au jardin. Je déguste directement sur les pieds, elles sont vraiment délicieuses.

    Dscn7325 1                                                        Dscn7328 1

    En nettoyant les vivaces, j’ai vu les abeilles et un bourdon sur un pieds d’aster. Tandis que l’heudera renaît de ses cendres 

    Dscn7340 1     Dscn7345 1      Dscn7347 1

    C’est la première fois, que les Cornues des Andes me donnent des tomates aussi grosses ; Tandis que les jeunes salades d’hiver pousse doucement à l’ombre des raves d’Auvergne. Je leur donne un bon arrosoir d’eau.

    Dscn7350 1                                                                     Dscn7351 1

    Je démarié les radis noirs, et les batavias, je les arrose, ainsi que les culture s nettoyé et les choux chinois qui souffrent du manque d’eau.

    Dscn7354 1

  • Mi-aout

    16-20 août

    On a u un super cumul de 35 mm de pluie. Cela a été très très profitable au potager. Notamment pour les choux. La terre est bien trempée, il faudra quelques jours avant de y mettre les pieds. En attendant, j’ai acheté les graines : radis noir long d’hiver, mesclun, mâche verte de Cambrai, mâche coquille de Louviers, mâche ronde maraîchère et laitue brune d’hiver.

    Dscn7060

    Avec le soleil et le vent, la terre a séché en surface.  En vérifiant le désherbage, j’ai remarqué qu’il y’avait encore un peu de ouille blanche sur les salsifis. Je reprépare un pulvérateur de bouillie bordelaise additionnée de purin d’orties, puis je renouvelle l'opération  effectué le 9 août. J’ai arraché les échalions.

    Dscn7062                                                                                                     Dscn7062

    J’effectue les semis : la laitue brune d’hiver et le mesclun à la suite des raves d’Auvergne, un demi rangé de radis noir vers les framboisiers et une rangée de mâches vertes de Cabrai(tardive) à la place des oignons blancs.

    Dscn7066

    La batavia est belle et bonne à repiquer. Je vois pour une distribution des plants Les mojettes sont à maturité. Je les arrache et laisser sécher sous le haut-vent. Je recycle le paillage en le mettant sur les choux. J’effectue un petit traitement sur la tomate, après la récolte.

    Dscn7099

    Les œillets de poètes sont très beaux. Je prépare leur espace entre les vivaces et les fraisiers. Je fais de même avec les myosotis. J’effectue un bon arrosage. Je devrais renouvelle l’opérations sur les plants les jours suivants.

    Dscn7094

    Vu l’échec du mélange fleuris, j’ai arraché le plus gros avec les mauvaises herbes. Je vérifie les autres massifs d’arbustes. Mon père a débroussaillé les grandes herbes.

    Dscn7149                                                                                Dscn7150

     

    Après quelques jours de séchage, j’ai écossé trier les mojettes pour obtenir 450 g. J’ai retiré le voilage de forçage sur les derniers semis levées, sauf les mâches.

    Dscn7177                                             Dscn7186

     

      A  la suite  d'une   mauvaise manipulation ,  il  manques  des  photos.

  • Pluie surprise.

    6 août- 11août

    La pluie s’inviter sans prévenir ! Baf pourquoi s’en plaindre, surtout le ciel nous offre 11 mm ! L’effet se voit sur le jardin.

    Dscn6899

    Les légumes ont repris de leur croissance notamment les choux. Les fraisiers reprennent vie.

    Dscn6902                                                                                                         Dscn6903

    La récolte de tomates commence à être bon.

    Dscn6904

    La météo annonce de la pluie, je fais une vérification ; Je commence par les vivaces et les chardons bleus qui tombe dans tous les sens. Je coupe les tiges indisciplinées et je maintiens les autres par une ficelle et un piquet. Cela plait beaucoup aux bourbons terrestre et abeilles qui vient butiner.

    Dscn6939                                                                                 Dscn6947

    Il y’a de la rouille blanche sur les salsifis. Ce n’est pas grave en soi. Il suffit de couper les feuilles atteintes et de pulvériser avec de la bouillie bordelaise additionné de purin d’ortie qui donnera un petit coup de fouet.

    Dscn6997

    Après la cueillette des tomates, j’attache pour la dernière fois les tiges, puis je les étête au-dessus d’une feuille. A l’approche du quinze aoûts, il est raisonnable de laisser que quatre bouquets par pieds. Même si la météo est raisonnable, il   faut du temps   pour la croissance et la maturité des fruits. Je remarque que cette année, elle plus longue d’habitude. Je pense que c’est ’effet canicule.

    Dscn7000

    Le pourpier se plait dans cette partie du potager, mais j’ai prévu d’autres cultures que celle-ci. En attendant, j’arrache les plus gros et je passe le croc, ainsi que dans les allées et les surfaces vides.

    Dscn7001                                                             Dscn7003       

    Je taille les tiges de framboisiers ayant donnée en juillet. Je désherbe. Apparemment certains ont bien souffert de la canicule et de la sécheresse. Mais j’aperçois des tout jeunes plantules de myosotis. Je griffe juste autour des framboisiers pour permettre de se rétablir. Je remarque que l’emplacement pour les boutures et les plantes d’œillet de poète n’est pas bonne. L’arrosage de pluie ne se fait pas. Alors je les mets près un hortensia

    Dscn7004                                                                  Dscn7005

             

    Je bine les allées en laissant des pourpiers ! Je vérifie les massifs d’arbustes. Je retire quelques herbes de l’allée en pavé.  Voilà le jardin est presque à jour, car   l’herbe n’est pas encore fauchée.

    Dscn7007                                                                                  Dscn7009

               

  • Enfin de l’eau !

    Enfin de l’eau !

    26-30 juillet

    Le jardin s’est bien tiré ! On voit que les plantes ont très chaud, notamment les haricots, les fraises et certaines vivaces ! Les salades sont montées La météo annonce enfin de la pluie.  Je profite pour semer des batavias et des raves d’Auvergne. On a eu un bel orage et cumul de 26 mm de pluie. Le jardin peut enfin respirer

    Dscn6849

    Je profite de température de saison   pour   repiquer les œillets de poètes. Cette opération va permettre d’avoir des plants suffisamment forts pour affronter l’hiver. Entre la canicule, j’aurais peut-être quoi faire une rangée.

    Dscn6850                                                                           Dscn6851

    J’ai eu de la casse dans les boutures, je repique les survivants dans les pots individuels :

    Dscn6852

    • 3 symphorines blanche
    • 1deutzia
    • 1seringat
    • 1mahonia
    • 4 cassissiers « Titania »

    Je place le tout près le mur du fond, où l’ombre est permanent durant la journée. Ainsi la reprise sera assurée.

    Dscn6853

    Je rafraichie les verveines citronnelles et les menthes qui sont en fleurs et inutilisable. Avec les récentes précipitions, elles vont vite repartir. Je désherbe les allées en pavés, ainsi que les arbustes.

    Dscn6855                                                                                  Dscn6858

    Après des mois d’attente, je cueille les premières tomates : 1 noire de Crimée et deux roses de Berne.  Bizarrement ce sont les variétés tardives.

    Dscn6859

  • Enfin de l’eau !

    Enfin de l’eau !

    26-30 juillet

    Le jardin s’est bien tiré ! On voit que les plantes ont très chaud, notamment les haricots, les fraises et certaines vivaces ! Les salades sont montées La météo annonce enfin de la pluie.  Je profite pour semer des batavias et des raves d’Auvergne. On a eu un bel orage et cumul de 26 mm de pluie. Le jardin peut enfin respirer

    Dscn6849

    Je profite de température de saison   pour   repiquer les œillets de poètes. Cette opération va permettre d’avoir des plants suffisamment forts pour affronter l’hiver. Entre la canicule, j’aurais peut-être quoi faire une rangée.

    Dscn6850                                                                           Dscn6851

    J’ai eu de la casse dans les boutures, je repique les survivants dans les pots individuels :

    Dscn6852

    • 3 symphorines blanche
    • 1deutzia
    • 1seringat
    • 1mahonia
    • 4 cassissiers « Titania »

    Je place le tout près le mur du fond, où l’ombre est permanent durant la journée. Ainsi la reprise sera assurée.

    Dscn6853

    Je rafraichie les verveines citronnelles et les menthes qui sont en fleurs et inutilisable. Avec les récentes précipitions, elles vont vite repartir. Je désherbe les allées en pavés, ainsi que les arbustes.

    Dscn6855                                                                                  Dscn6858

    Après des mois d’attente, je cueille les premières tomates : 1 noire de Crimée et deux roses de Berne.  Bizarrement ce sont les variétés tardives.

    Dscn6859

  • Attention canicule !

    16-18 juillet

    La météo annonce une nouvelle canicule, encore plus chaud. Plusieurs récupérateurs d’eau sont vides et je ne sais pas si je pourrais tenir. C’est à contre cœur que j’arrache les haricots verts. Néanmoins, je garde les mojettes qui ont l’air de résister

    Dscn6721

    Les choux chinois sont   bons, les kales ont un peu du mal. Je démarie en gardant quelques-uns pour donner à un couple de jeunes jardiniers et à un collègue. Par contre ce temps n’a pas incidence pour les pourpiers qui pousse tout seul dans allées du jardin !

    Dscn6722                                                                                                                                 Dscn6725

    Les oignons et les échalote s sont à maturité, je les arrache, après séchage sous le soleil ! je les dispose dans les cageots et je les stocks à la cave.

    Dscn6727                                                                                                    Dscn6728

    Je pars quelques jours reposer. Pour éviter   les dégâts, je décide d’acheter un sac de chanvre. J’en mets sur les fraises, ls tomates et les aromatiques.  J’arrose bien copieusement.

    Dscn6736                                                                         Dscn6739

  • Attention canicule !

    16-18 juillet

    La météo annonce une nouvelle canicule, encore plus chaud. Plusieurs récupérateurs d’eau sont vides et je ne sais pas si je pourrais tenir. C’est à contre cœur que j’arrache les haricots verts. Néanmoins, je garde les mojettes qui ont l’air de résister

    Dscn6721

    Les choux chinois sont   bons, les kales ont un peu du mal. Je démarie en gardant quelques-uns pour donner à un couple de jeunes jardiniers et à un collègue. Par contre ce temps n’a pas incidence pour les pourpiers qui pousse tout seul dans allées du jardin !

    Dscn6722                                                                                                                                 Dscn6725

    Les oignons et les échalote s sont à maturité, je les arrache, après séchage sous le soleil ! je les dispose dans les cageots et je les stocks à la cave.

    Dscn6727                                                                                                    Dscn6728

    Je pars quelques jours reposer. Pour éviter   les dégâts, je décide d’acheter un sac de chanvre. J’en mets sur les fraises, ls tomates et les aromatiques.  J’arrose bien copieusement.

    Dscn6736                                                                         Dscn6739

  • Premier barbecue !

    6 juillet

    Le jardin a résisté à cette canicule, sauf les boutures et l’aneth. J’ai arrosé deux fois par semaines les principales cultures : salades, tomates, haricots, choux, les fraisiers. Les réserves baissent et malheureusement, je ne peux arroser tout le monde.  J’espère qu’on aura plus de grosse chaleur et surtout qu’il pleuve .

    Dscn6618

    En attendant, je vais faire mon premier barbecue : deux merguez achetées sur le marché et une bonne baguette du boulanger.

    Dscn6619                                                                            Dscn6623

    Après d’être rassasiée, j’ai arraché les pommes de terre. La récolte est moyenne, elle est due au manque d’eau.

    Dscn6624

    En attendant que ça sèche, je désherbe les oignons, et les échalotes ne sont pas encore à maturité.  En fait, ce n’est pas une mauvaise herbe, mais du pourpier sauvage.  C’est excellent !

    Dscn6627

    Je ramasse    deux cageots, que je mets à la cave.

    Dscn6628

  • Premier barbecue !

    6 juillet

    Le jardin a résisté à cette canicule, sauf les boutures et l’aneth. J’ai arrosé deux fois par semaines les principales cultures : salades, tomates, haricots, choux, les fraisiers. Les réserves baissent et malheureusement, je ne peux arroser tout le monde.  J’espère qu’on aura plus de grosse chaleur et surtout qu’il pleuve .

    Dscn6618

    En attendant, je vais faire mon premier barbecue : deux merguez achetées sur le marché et une bonne baguette du boulanger.

    Dscn6619                                                                            Dscn6623

    Après d’être rassasiée, j’ai arraché les pommes de terre. La récolte est moyenne, elle est due au manque d’eau.

    Dscn6624

    En attendant que ça sèche, je désherbe les oignons, et les échalotes ne sont pas encore à maturité.  En fait, ce n’est pas une mauvaise herbe, mais du pourpier sauvage.  C’est excellent !

    Dscn6627

    Je ramasse    deux cageots, que je mets à la cave.

    Dscn6628

  • C’est été !

    21juin.

    L’été est arrivé, le jardin est éclatant avec les dernières pluies, et le soleil est de retour.

    Dscn6036

    J’ai pu trouver un plant de céleri branche que je plante près du cassissier. Je sème les œillets de poète double. Je mets le couvercle qui fera oblige de petite serre et accéléré le levé. Je dédie un peu le semis de l’aneth.

    Dscn6038             Dscn6039               Dscn6040

    Je commence à récolte les premières fèves, tandis que les haricots commencent à fleurir.

    Dscn6041                                                              Dscn6043

    J’entreprends de monter le barbecue

    Dscn6061                                                                Dscn6064

    Je sauve un scarabée de la noyade sous le regard d’un colvert.

    Dscn6066                                                                         Dscn6065

    La météo annonce la canicule, la première qui arrive bientôt en été.

  • C’est été !

    21juin.

    L’été est arrivé, le jardin est éclatant avec les dernières pluies, et le soleil est de retour.

    Dscn6036

    J’ai pu trouver un plant de céleri branche que je plante près du cassissier. Je sème les œillets de poète double. Je mets le couvercle qui fera oblige de petite serre et accéléré le levé. Je dédie un peu le semis de l’aneth.

    Dscn6038             Dscn6039               Dscn6040

    Je commence à récolte les premières fèves, tandis que les haricots commencent à fleurir.

    Dscn6041                                                              Dscn6043

    J’entreprends de monter le barbecue

    Dscn6061                                                                Dscn6064

    Je sauve un scarabée de la noyade sous le regard d’un colvert.

    Dscn6066                                                                         Dscn6065

    La météo annonce la canicule, la première qui arrive bientôt en été.

  • C’est été !

    21juin.

    L’été est arrivé, le jardin est éclatant avec les dernières pluies, et le soleil est de retour.

    Dscn6036

    J’ai pu trouver un plant de céleri branche que je plante près du cassissier. Je sème les œillets de poète double. Je mets le couvercle qui fera oblige de petite serre et accéléré le levé. Je dédie un peu le semis de l’aneth.

    Dscn6038             Dscn6039               Dscn6040

    Je commence à récolte les premières fèves, tandis que les haricots commencent à fleurir.

    Dscn6041                                                              Dscn6043

    J’entreprends de monter le barbecue

    Dscn6061                                                                Dscn6064

    Je sauve un scarabée de la noyade sous le regard d’un colvert.

    Dscn6066                                                                         Dscn6065

    La météo annonce la canicule, la première qui arrive bientôt en été.

  • Saint Médard et saint Barnabé.

    8 - 11 juin .

    Hier soir, on a plusieurs averses, 3 mm de bonus. Aujourd’hui, j’ai juste le temps de cueillir les fraises.

    Dscn5855

     Je congèle une partie de la récole pour la confiture. Il repleut, et c’est la saint Médard aujourd’hui : « Quand il pleut à la Saint-Médard, il pleut quarante jours plus tard. A moins que Barnabé, ne lui coupe l’herbe sous le pied.

    Le temps mitigé avec quelques averses. Je cueille les fraises, les premiers salades et j’arrache les premières pommes de terre nouvelles « Bernadette.

    Dscn5874

    Je rebute les plants restants, ainsi que les fèves et les rangs d’haricots. Par précaution, je fais un traitement préventif comme le mildiou. Je ne comprends pas le dosage, je trouve même excessif !

    Dscn5879

     Je coupe la poire en deux en mettant 20g / litre soit 100g pour 4,5 l d’eau et 50 cl de purin d’ortie.

    Dscn5880                                                                                     Dscn5881

     J’applique la bouillie sur les pommes de terre et les tomates, après d’avoir attaché ces derniers.

    Dscn5882

  • En attendant l’orage

    6 juin

    Une cane a l’air de couvée sur le mur. Un mâle l’a rejoint pour la protéger. Je verrai bien, si je vois des cannetons.

    Dscn5673                                                                            Dscn5677

    Je désherbe et griffe de nouveau le potager en prévision d’orages annoncer par la météo. Je récolte les fraises et des radis. Le cumin n’a pas du tout levé, je déduis l’aneth.

    Dscn5683                                                               Dscn5685

    Le purin d’ortie a mariné pendant une bonne semaine. L’odeur m’indique qui est bon à filtrer. Après cette opération, ma préparation est prête à utiliser.

    Dscn5686                           Dscn5687               Dscn5690

     J’attache une tige fragile de rosier et le lis de la Madone.

             Dscn5692                                                                                 Dscn5691

    L’orage est court, mais il apporte 3 mm d’eau. C’est déjà bien.  Le lendemain, il repleut de nouveau 20 MM. Je vois l’effet bénéfique. Les canards sont toujours là.

     

  • Première grosse chaleur

    2 juin

    La météo annonce de la chaleur Il commence à faire chaud. Je cueille une bonne dizaine de fraises « ruby et une « Annabelle ». Les meilleures, c’est celles qui se mangent directement : du pied à la bouche ! Je regriffe les fraisiers, les salades, les radis et les tomates.

    Dscn5608                                                                                Dscn5620

    Le premier coquelicot fleurit ! Je remarque que le traitement marche. Je refais une seconde session.

    Dscn5610                                                               Dscn5611

    Je démarie la dernière série de carottes et j’arrose. Je remarque les premières fleurs (pommes de terre, fèves et tomates). Je retire le voile sur les mojettes.  Je remarque un petit oiseau. On dirait qu’il veut quelque chose.

    Dscn5648                                                     Dscn5651

     

    Il y’a de l’eau dans les récipients dans le lilas le noisetier et dans le potager. En fait dans des branches, il y’avait son nid.

                     Dscn5630                      

    Je l’ai remis dans le lilas. Mais l’oiseau n’est pas du tout content. Il est possible que j’ai « tué une nichée et je me sens très coupable,

    Dscn5627

    Je fais des recherches concernant mon petit   pensionnaire. Il s’agit d’une fauvette des jardins : https://www.oisillon.net/fr/oiseau/28-fauvette-des-jardins.

     

  • Première grosse chaleur

    2 juin

    La météo annonce de la chaleur Il commence à faire chaud. Je cueille une bonne dizaine de fraises « ruby et une « Annabelle ». Les meilleures, c’est celles qui se mangent directement : du pied à la bouche ! Je regriffe les fraisiers, les salades, les radis et les tomates.

    Dscn5608                                                                                Dscn5620

    Le premier coquelicot fleurit ! Je remarque que le traitement marche. Je refais une seconde session.

    Dscn5610                                                               Dscn5611

    Je démarie la dernière série de carottes et j’arrose. Je remarque les premières fleurs (pommes de terre, fèves et tomates). Je retire le voile sur les mojettes.  Je remarque un petit oiseau. On dirait qu’il veut quelque chose.

    Dscn5648                                                     Dscn5651

     

    Il y’a de l’eau dans les récipients dans le lilas le noisetier et dans le potager. En fait dans des branches, il y’avait son nid.

                     Dscn5630                      

    Je l’ai remis dans le lilas. Mais l’oiseau n’est pas du tout content. Il est possible que j’ai « tué une nichée et je me sens très coupable,

    Dscn5627

    Je fais des recherches concernant mon petit   pensionnaire. Il s’agit d’une fauvette des jardins : https://www.oisillon.net/fr/oiseau/28-fauvette-des-jardins.

     

  • Semis, et entretien

    28 mai

    Je griffe et incorpore de l'engrais entre le premier massif de vivace et les betteraves-salsifis ; Je me mets un cordeau, trace un sillon et je sème la laitue Appia. Je laisse une rangée de séparation après les tomates pour mettre des choux si j'en reste beaucoup de plants ou une rangée d'autres choses. Surtout éviter un esclandre. Ensuite je renouvelle l'opération pour une rangée complète de mogettes (je termine le paquet). je complète une autre rangée avec des haricots fin gournets ! Après un bon arrosage, je mets un voile de forçage. Je retire le voile sur l’aneth qui a levé.

    Dscn5480

    Je désherbe le massif du fond en en passant la petite griffe ! Je profite pour mettre les étiquettes sur chaque vivace fleurir. Cela va me permettre de l’identifier, afin de remplacer ou partager le surplus. Je désherbe les   batavias, les oignons, les échalotes.  Je démarie la première série de carottes et les oignons blancs à 8 cm ! Je croche les allées et j’arrose. Les fraisiers ont besoin plus d’eau quand les fruits sont formés

    Dscn5498

    Je démarie les radis et les choux qui sont trop denses, puis les échalions à 8cm, puis j’arrose. Je récolte les premiers radis de la seconde série.Je retire les mauvaises herbes des pommes de terre, je rebute ainsi que les fèves et la première série d’haricots verts. Je croche les tomates, et les basilics, et les allées, j’arrose. Un couple de colvert se repose sur le mur.

    Dscn5500                 Dscn5507                Dscn5514

     J’ai récupéré deux outils : un butteur rayonneur (pour les semis- plantation) et un grattoir, que je teste pour désherber le périmètre du potager. C’est plus rapide et facile d’utilisation.

    Dscn5522

    Je retire les fleurs fanées de vivaces tout en continuant l’étiquetage. Je fais un beau bouquet pour l’anniversaire d’une amie.

    Dscn5523                                                                                    Dscn5524

    Le couple de colvert est là ! Femelle et mâle sont chacun de leur côté.

    Dscn5525                                                                                           Dscn5527

    Je démarie les betteraves rouges à 20 cm et les salsifis à 8 cm Je constate que les panais ne sont pas levés. Je file à la jardinerie pour racheter les graines, ainsi que ceux d’œillets de poètes et du terreau.

    Dscn5528

    J’effectue le remplacement des panais et le semis des œillets de poètes en terrine. Après l’arrosage par bassinage de semis. Je place la terrine à l’ombre sur un sol griffé et nivelé et deux couvercles dessous pour permettre une levée rapide.

    Dscn5530                                                                                           Dscn5532

    J’ai la visite de mon amie Corinne qui vient récolter une belle botte de rhubarbe. Je profite pour désherber et arroser, ainsi que l’ail des ours.

    Dscn5536

    Dimanche 26 mai

    Je griffe les allées et les fraisiers. Je les arrose, ainsi que les salades. Je remarque que les fraises commencent à changer de couleur. J’installe les arceaux et le filet pour les merles.

    Dscn5537                                                                                 Dscn5538     

    J’attache les tomates aux tuteurs et modifie la grandeur des tipis. Je griffe les aromatiques, les framboises.

    Dscn5550                                                                                       Dscn5551                                                                                   

    Je remarque la présence d’oïdium sur une des sauges et le bleuet. J’ai trouvé sur internet un remède naturel que je vais tester 10 cl de lait écrémé mélangé avec 1l d’eau de pluie à pulvériser à plusieurs fois à quelques jours d’intervalle. J’ai effectué la première. Il commence à y avoir du crachin.

    Dscn5552

    Sous le regard des canards colvert, j’entasse gentiment les tiges entières des orties en fleurs dans un  petit  tonneau. Je couvre le tout d’eau et je ferme hermétiquement. Je laisse macérer pendant 1 semaine en remuant de temps en temps. Je déguste ma première fraise « Ruby ».

    Dscn5567Dscn5573

    J’effectue assez sévèrement la taille des lilas (potager et agrément). Avec le bec-corbin et une scie arboricole, je réduire la hauteur, j’apporte de la lumière dans le cœur et supprime les gourmands. Je rabats à 40 cm les spirées vanhouttei, le seringas et deutzia en supprimant les grosses branches.

    Dscn5579                     Dscn5580                        Dscn5582

  • Semis, et entretien

    28 mai

    Je griffe et incorpore de l'engrais entre le premier massif de vivace et les betteraves-salsifis ; Je me mets un cordeau, trace un sillon et je sème la laitue Appia. Je laisse une rangée de séparation après les tomates pour mettre des choux si j'en reste beaucoup de plants ou une rangée d'autres choses. Surtout éviter un esclandre. Ensuite je renouvelle l'opération pour une rangée complète de mogettes (je termine le paquet). je complète une autre rangée avec des haricots fin gournets ! Après un bon arrosage, je mets un voile de forçage. Je retire le voile sur l’aneth qui a levé.

    Dscn5480

    Je désherbe le massif du fond en en passant la petite griffe ! Je profite pour mettre les étiquettes sur chaque vivace fleurir. Cela va me permettre de l’identifier, afin de remplacer ou partager le surplus. Je désherbe les   batavias, les oignons, les échalotes.  Je démarie la première série de carottes et les oignons blancs à 8 cm ! Je croche les allées et j’arrose. Les fraisiers ont besoin plus d’eau quand les fruits sont formés

    Dscn5498

    Je démarie les radis et les choux qui sont trop denses, puis les échalions à 8cm, puis j’arrose. Je récolte les premiers radis de la seconde série.Je retire les mauvaises herbes des pommes de terre, je rebute ainsi que les fèves et la première série d’haricots verts. Je croche les tomates, et les basilics, et les allées, j’arrose. Un couple de colvert se repose sur le mur.

    Dscn5500                 Dscn5507                Dscn5514

     J’ai récupéré deux outils : un butteur rayonneur (pour les semis- plantation) et un grattoir, que je teste pour désherber le périmètre du potager. C’est plus rapide et facile d’utilisation.

    Dscn5522

    Je retire les fleurs fanées de vivaces tout en continuant l’étiquetage. Je fais un beau bouquet pour l’anniversaire d’une amie.

    Dscn5523                                                                                    Dscn5524

    Le couple de colvert est là ! Femelle et mâle sont chacun de leur côté.

    Dscn5525                                                                                           Dscn5527

    Je démarie les betteraves rouges à 20 cm et les salsifis à 8 cm Je constate que les panais ne sont pas levés. Je file à la jardinerie pour racheter les graines, ainsi que ceux d’œillets de poètes et du terreau.

    Dscn5528

    J’effectue le remplacement des panais et le semis des œillets de poètes en terrine. Après l’arrosage par bassinage de semis. Je place la terrine à l’ombre sur un sol griffé et nivelé et deux couvercles dessous pour permettre une levée rapide.

    Dscn5530                                                                                           Dscn5532

    J’ai la visite de mon amie Corinne qui vient récolter une belle botte de rhubarbe. Je profite pour désherber et arroser, ainsi que l’ail des ours.

    Dscn5536

    Dimanche 26 mai

    Je griffe les allées et les fraisiers. Je les arrose, ainsi que les salades. Je remarque que les fraises commencent à changer de couleur. J’installe les arceaux et le filet pour les merles.

    Dscn5537                                                                                 Dscn5538     

    J’attache les tomates aux tuteurs et modifie la grandeur des tipis. Je griffe les aromatiques, les framboises.

    Dscn5550                                                                                       Dscn5551                                                                                   

    Je remarque la présence d’oïdium sur une des sauges et le bleuet. J’ai trouvé sur internet un remède naturel que je vais tester 10 cl de lait écrémé mélangé avec 1l d’eau de pluie à pulvériser à plusieurs fois à quelques jours d’intervalle. J’ai effectué la première. Il commence à y avoir du crachin.

    Dscn5552

    Sous le regard des canards colvert, j’entasse gentiment les tiges entières des orties en fleurs dans un  petit  tonneau. Je couvre le tout d’eau et je ferme hermétiquement. Je laisse macérer pendant 1 semaine en remuant de temps en temps. Je déguste ma première fraise « Ruby ».

    Dscn5567Dscn5573

    J’effectue assez sévèrement la taille des lilas (potager et agrément). Avec le bec-corbin et une scie arboricole, je réduire la hauteur, j’apporte de la lumière dans le cœur et supprime les gourmands. Je rabats à 40 cm les spirées vanhouttei, le seringas et deutzia en supprimant les grosses branches.

    Dscn5579                     Dscn5580                        Dscn5582

  • Semis, et entretien

    28 mai

    Je griffe et incorpore de l'engrais entre le premier massif de vivace et les betteraves-salsifis ; Je me mets un cordeau, trace un sillon et je sème la laitue Appia. Je laisse une rangée de séparation après les tomates pour mettre des choux si j'en reste beaucoup de plants ou une rangée d'autres choses. Surtout éviter un esclandre. Ensuite je renouvelle l'opération pour une rangée complète de mogettes (je termine le paquet). je complète une autre rangée avec des haricots fin gournets ! Après un bon arrosage, je mets un voile de forçage. Je retire le voile sur l’aneth qui a levé.

    Dscn5480

    Je désherbe le massif du fond en en passant la petite griffe ! Je profite pour mettre les étiquettes sur chaque vivace fleurir. Cela va me permettre de l’identifier, afin de remplacer ou partager le surplus. Je désherbe les   batavias, les oignons, les échalotes.  Je démarie la première série de carottes et les oignons blancs à 8 cm ! Je croche les allées et j’arrose. Les fraisiers ont besoin plus d’eau quand les fruits sont formés

    Dscn5498

    Je démarie les radis et les choux qui sont trop denses, puis les échalions à 8cm, puis j’arrose. Je récolte les premiers radis de la seconde série.Je retire les mauvaises herbes des pommes de terre, je rebute ainsi que les fèves et la première série d’haricots verts. Je croche les tomates, et les basilics, et les allées, j’arrose. Un couple de colvert se repose sur le mur.

    Dscn5500                 Dscn5507                Dscn5514

     J’ai récupéré deux outils : un butteur rayonneur (pour les semis- plantation) et un grattoir, que je teste pour désherber le périmètre du potager. C’est plus rapide et facile d’utilisation.

    Dscn5522

    Je retire les fleurs fanées de vivaces tout en continuant l’étiquetage. Je fais un beau bouquet pour l’anniversaire d’une amie.

    Dscn5523                                                                                    Dscn5524

    Le couple de colvert est là ! Femelle et mâle sont chacun de leur côté.

    Dscn5525                                                                                           Dscn5527

    Je démarie les betteraves rouges à 20 cm et les salsifis à 8 cm Je constate que les panais ne sont pas levés. Je file à la jardinerie pour racheter les graines, ainsi que ceux d’œillets de poètes et du terreau.

    Dscn5528

    J’effectue le remplacement des panais et le semis des œillets de poètes en terrine. Après l’arrosage par bassinage de semis. Je place la terrine à l’ombre sur un sol griffé et nivelé et deux couvercles dessous pour permettre une levée rapide.

    Dscn5530                                                                                           Dscn5532

    J’ai la visite de mon amie Corinne qui vient récolter une belle botte de rhubarbe. Je profite pour désherber et arroser, ainsi que l’ail des ours.

    Dscn5536

    Dimanche 26 mai

    Je griffe les allées et les fraisiers. Je les arrose, ainsi que les salades. Je remarque que les fraises commencent à changer de couleur. J’installe les arceaux et le filet pour les merles.

    Dscn5537                                                                                 Dscn5538     

    J’attache les tomates aux tuteurs et modifie la grandeur des tipis. Je griffe les aromatiques, les framboises.

    Dscn5550                                                                                       Dscn5551                                                                                   

    Je remarque la présence d’oïdium sur une des sauges et le bleuet. J’ai trouvé sur internet un remède naturel que je vais tester 10 cl de lait écrémé mélangé avec 1l d’eau de pluie à pulvériser à plusieurs fois à quelques jours d’intervalle. J’ai effectué la première. Il commence à y avoir du crachin.

    Dscn5552

    Sous le regard des canards colvert, j’entasse gentiment les tiges entières des orties en fleurs dans un  petit  tonneau. Je couvre le tout d’eau et je ferme hermétiquement. Je laisse macérer pendant 1 semaine en remuant de temps en temps. Je déguste ma première fraise « Ruby ».

    Dscn5567Dscn5573

    J’effectue assez sévèrement la taille des lilas (potager et agrément). Avec le bec-corbin et une scie arboricole, je réduire la hauteur, j’apporte de la lumière dans le cœur et supprime les gourmands. Je rabats à 40 cm les spirées vanhouttei, le seringas et deutzia en supprimant les grosses branches.

    Dscn5579                     Dscn5580                        Dscn5582

  • Le temps des tomates

    19 mai

    En ce premier jour de Saintes Glaces (11,12, 13 mai), je note les différentes variétés de tomates de deux maraîchers et un horticulteur qui viennent sur les marchés de Noyon. Je privilégie les producteurs locaux. Les pluies apportent un cumul de 21 mm !  Je fais des cherches sur les variétés notées : variete-de-tomates-2019-marche.docx (22.65 Ko).

    Je fais une liste des variétés que je souhaite installer (* acheté) :

    Ananas, Cencara, Cornue des Andes, Green zebra, Maestria, Marmande, Montfavet, Noire de Crimée, Pépé (cerise), Pyros, Roma. Je vais sur le marché de bonne heure pour acheter des plants de tomates. Les producteurs ont déjà bien vendu.  Je prévois 12 pieds J’ai trouvé chez Mr Prévost 1 Marmande, 1 Montfavet, 1 Pépé (cerise) et 1 pyros. Je le dépose au jardin. Une belle floraison du premier massif de vivaces est au rendez-vous, ainsi que les arums.

    Dscn5472

    Je me suis souvenue qu’il y’a encore un horticulteur à Noyon : Mr Mottelet. Je lui rends visite et je trouve mon bonheur en variété ancienne de tomates. Comme moi, il trouve qu’elles sont plus goûteuses. Néanmoins, il a également des récents. J’ai acheté : 1 amandine cornue, 1 ananas, 1 cœur de bœuf (la vrai), 1green zebra, 1 noire de crimée et rose de berne. Il me manque 1 maestria et une autre que je trouverai sur le marché aux fleurs de Noyon dimanche. Je les mets à côté des autres. Je retire les voiles sur les choux, les betteraves et salsifis qui sont levés.

    Dscn5474

    Noyon organise son marché aux fleurs. Je trouve 1 maestria et trois plants de basilic grand vert chez Mr Prévost. Aux serres du point du jour (Baboeuf) : 1 garance ! Chaque année, je teste un nouveau cultivar. Après un léger griffage, je pose mon cordeau à 40 cm des choux. J’incorpore 148g de engrais. Sur la ligne de 7,40, je laisse une marge de 40 cm de chaque côté. Puis je dispose un témoin tous les 60 cm, puis les plants et je les plante. Je fais de même pour les pieds de basilic, du même côté des aromatiques au soleil. Je démarie et désherbes les carottes.  Je récupère quelques œillets que je plante entre les pieds de tomates en alternance avec les capucines que je sème. J’ai remarqué l’année dernière que certaines variétés anciennes ne supportaient pas la taille. J’installe de tuteurage en tipi avec les tuteurs en spirale (réutilisation) : Pour les autres, j’utilise un piquet en bois. Je mets également après arrosage, des bouteilles, en prévision de sécheresse.

    Dscn5476                                                                                                                   Dscn5479

  • Le temps des tomates

    19 mai

    En ce premier jour de Saintes Glaces (11,12, 13 mai), je note les différentes variétés de tomates de deux maraîchers et un horticulteur qui viennent sur les marchés de Noyon. Je privilégie les producteurs locaux. Les pluies apportent un cumul de 21 mm !  Je fais des cherches sur les variétés notées : variete-de-tomates-2019-marche.docx (22.65 Ko).

    Je fais une liste des variétés que je souhaite installer (* acheté) :

    Ananas, Cencara, Cornue des Andes, Green zebra, Maestria, Marmande, Montfavet, Noire de Crimée, Pépé (cerise), Pyros, Roma. Je vais sur le marché de bonne heure pour acheter des plants de tomates. Les producteurs ont déjà bien vendu.  Je prévois 12 pieds J’ai trouvé chez Mr Prévost 1 Marmande, 1 Montfavet, 1 Pépé (cerise) et 1 pyros. Je le dépose au jardin. Une belle floraison du premier massif de vivaces est au rendez-vous, ainsi que les arums.

    Dscn5472

    Je me suis souvenue qu’il y’a encore un horticulteur à Noyon : Mr Mottelet. Je lui rends visite et je trouve mon bonheur en variété ancienne de tomates. Comme moi, il trouve qu’elles sont plus goûteuses. Néanmoins, il a également des récents. J’ai acheté : 1 amandine cornue, 1 ananas, 1 cœur de bœuf (la vrai), 1green zebra, 1 noire de crimée et rose de berne. Il me manque 1 maestria et une autre que je trouverai sur le marché aux fleurs de Noyon dimanche. Je les mets à côté des autres. Je retire les voiles sur les choux, les betteraves et salsifis qui sont levés.

    Dscn5474

    Noyon organise son marché aux fleurs. Je trouve 1 maestria et trois plants de basilic grand vert chez Mr Prévost. Aux serres du point du jour (Baboeuf) : 1 garance ! Chaque année, je teste un nouveau cultivar. Après un léger griffage, je pose mon cordeau à 40 cm des choux. J’incorpore 148g de engrais. Sur la ligne de 7,40, je laisse une marge de 40 cm de chaque côté. Puis je dispose un témoin tous les 60 cm, puis les plants et je les plante. Je fais de même pour les pieds de basilic, du même côté des aromatiques au soleil. Je démarie et désherbes les carottes.  Je récupère quelques œillets que je plante entre les pieds de tomates en alternance avec les capucines que je sème. J’ai remarqué l’année dernière que certaines variétés anciennes ne supportaient pas la taille. J’installe de tuteurage en tipi avec les tuteurs en spirale (réutilisation) : Pour les autres, j’utilise un piquet en bois. Je mets également après arrosage, des bouteilles, en prévision de sécheresse.

    Dscn5476                                                                                                                   Dscn5479

  • Le temps des tomates

    19 mai

    En ce premier jour de Saintes Glaces (11,12, 13 mai), je note les différentes variétés de tomates de deux maraîchers et un horticulteur qui viennent sur les marchés de Noyon. Je privilégie les producteurs locaux. Les pluies apportent un cumul de 21 mm !  Je fais des cherches sur les variétés notées : variete-de-tomates-2019-marche.docx (22.65 Ko).

    Je fais une liste des variétés que je souhaite installer (* acheté) :

    Ananas, Cencara, Cornue des Andes, Green zebra, Maestria, Marmande, Montfavet, Noire de Crimée, Pépé (cerise), Pyros, Roma. Je vais sur le marché de bonne heure pour acheter des plants de tomates. Les producteurs ont déjà bien vendu.  Je prévois 12 pieds J’ai trouvé chez Mr Prévost 1 Marmande, 1 Montfavet, 1 Pépé (cerise) et 1 pyros. Je le dépose au jardin. Une belle floraison du premier massif de vivaces est au rendez-vous, ainsi que les arums.

    Dscn5472

    Je me suis souvenue qu’il y’a encore un horticulteur à Noyon : Mr Mottelet. Je lui rends visite et je trouve mon bonheur en variété ancienne de tomates. Comme moi, il trouve qu’elles sont plus goûteuses. Néanmoins, il a également des récents. J’ai acheté : 1 amandine cornue, 1 ananas, 1 cœur de bœuf (la vrai), 1green zebra, 1 noire de crimée et rose de berne. Il me manque 1 maestria et une autre que je trouverai sur le marché aux fleurs de Noyon dimanche. Je les mets à côté des autres. Je retire les voiles sur les choux, les betteraves et salsifis qui sont levés.

    Dscn5474

    Noyon organise son marché aux fleurs. Je trouve 1 maestria et trois plants de basilic grand vert chez Mr Prévost. Aux serres du point du jour (Baboeuf) : 1 garance ! Chaque année, je teste un nouveau cultivar. Après un léger griffage, je pose mon cordeau à 40 cm des choux. J’incorpore 148g de engrais. Sur la ligne de 7,40, je laisse une marge de 40 cm de chaque côté. Puis je dispose un témoin tous les 60 cm, puis les plants et je les plante. Je fais de même pour les pieds de basilic, du même côté des aromatiques au soleil. Je démarie et désherbes les carottes.  Je récupère quelques œillets que je plante entre les pieds de tomates en alternance avec les capucines que je sème. J’ai remarqué l’année dernière que certaines variétés anciennes ne supportaient pas la taille. J’installe de tuteurage en tipi avec les tuteurs en spirale (réutilisation) : Pour les autres, j’utilise un piquet en bois. Je mets également après arrosage, des bouteilles, en prévision de sécheresse.

    Dscn5476                                                                                                                   Dscn5479

  • Dernière gelée et bel orage

    8 mai

    La météo annonce de la gelée. Même si mon jardin est bien abrité, je préfère être prudente. Je rassemble toutes mes toiles de forçage et je recouvre toutes cultures du potager, y compris certaines aromatiques (cerfeuil, coriandre, citronnelle de Madagascar). Malheureusement, Je n’ai pas assez de P17 pour protéger les vivaces fragiles (arums, astromérias, chrysanthème). Tant pis, mais je croise les doigts. J’effectue des derniers tours de grelinette.

    Dscn5249

    Apparemment, il n’a pas gelé ! les vivaces frileuses n’ont rien. Je retire toutes les protections sauf les derniers semis.

    Dscn5256

    Je réduis les batavias rouges grenobloises à 30cm. Le surplus, je les donne pour le jardin de ma sœur. J’arrose et je griffe les allées où j’ai marché.

    Dscn5257

    Avec deux orages, on a eu un beau cumul de 16mm !

  • Dernière gelée et bel orage

    8 mai

    La météo annonce de la gelée. Même si mon jardin est bien abrité, je préfère être prudente. Je rassemble toutes mes toiles de forçage et je recouvre toutes cultures du potager, y compris certaines aromatiques (cerfeuil, coriandre, citronnelle de Madagascar). Malheureusement, Je n’ai pas assez de P17 pour protéger les vivaces fragiles (arums, astromérias, chrysanthème). Tant pis, mais je croise les doigts. J’effectue des derniers tours de grelinette.

    Dscn5249

    Apparemment, il n’a pas gelé ! les vivaces frileuses n’ont rien. Je retire toutes les protections sauf les derniers semis.

    Dscn5256

    Je réduis les batavias rouges grenobloises à 30cm. Le surplus, je les donne pour le jardin de ma sœur. J’arrose et je griffe les allées où j’ai marché.

    Dscn5257

    Avec deux orages, on a eu un beau cumul de 16mm !

  • Dernière gelée et bel orage

    8 mai

    La météo annonce de la gelée. Même si mon jardin est bien abrité, je préfère être prudente. Je rassemble toutes mes toiles de forçage et je recouvre toutes cultures du potager, y compris certaines aromatiques (cerfeuil, coriandre, citronnelle de Madagascar). Malheureusement, Je n’ai pas assez de P17 pour protéger les vivaces fragiles (arums, astromérias, chrysanthème). Tant pis, mais je croise les doigts. J’effectue des derniers tours de grelinette.

    Dscn5249

    Apparemment, il n’a pas gelé ! les vivaces frileuses n’ont rien. Je retire toutes les protections sauf les derniers semis.

    Dscn5256

    Je réduis les batavias rouges grenobloises à 30cm. Le surplus, je les donne pour le jardin de ma sœur. J’arrose et je griffe les allées où j’ai marché.

    Dscn5257

    Avec deux orages, on a eu un beau cumul de 16mm !

  • Des giboulés de mai !

    5 mai

    Je bine les allées qui entournent le potager, ainsi que les framboisiers et les aromatiques. Je ratisse et ramasse. Je passe la griffe sur les massifs d’arbustes en désherbant. Je sème l’aneth et le cumin.

    Dscn5207                                                                      Dscn5221

    Entre deux averses de grêle. Je désherbe l’allée en pavé.

    Dscn5226

    Je prépare mon mélange : une ½ terreau, ¼ de tourbe blonde et ¼ de compost que je mélange dans la brouette. Je remplis les jardinières. Dans chaque, je mets deux géraniums double de mêmes couleurs et un droit. Je retire les fleurs. Cela va permet l’installation des plantes.  Je continue. Avec les autres. Je mets un petit témoin de repérage. J’arrose copieusement. On a eu un cumul de 11 mm

    Dscn5231                                                             Dscn5248

  • Des giboulés de mai !

    5 mai

    Je bine les allées qui entournent le potager, ainsi que les framboisiers et les aromatiques. Je ratisse et ramasse. Je passe la griffe sur les massifs d’arbustes en désherbant. Je sème l’aneth et le cumin.

    Dscn5207                                                                      Dscn5221

    Entre deux averses de grêle. Je désherbe l’allée en pavé.

    Dscn5226

    Je prépare mon mélange : une ½ terreau, ¼ de tourbe blonde et ¼ de compost que je mélange dans la brouette. Je remplis les jardinières. Dans chaque, je mets deux géraniums double de mêmes couleurs et un droit. Je retire les fleurs. Cela va permet l’installation des plantes.  Je continue. Avec les autres. Je mets un petit témoin de repérage. J’arrose copieusement. On a eu un cumul de 11 mm

    Dscn5231                                                             Dscn5248

  • Voici le mois de mai

    Aujourd’hui, c’est la fête internationale des travailleurs, mais pas pour les jardiniers comme moi. Le muguet a eu deux semaines d’avance. Mais d’autres fleurs le remplacent comme cette ancolie qui s’est ressemé ou la rhubarbe de mon amie Corinne.

    Dscn5197                                                                                    Dscn5198

    Je démarie les oignons blancs à 10 cm, les carottes à 3 cm, en laissant les œillets d’inde. Les échalions attendront un peu. Je désherbe en même temps, j’arrose. Je les nettoie, ainsi que les échalotes. Je rebute les fèves et les pommes de terre. Je griffe chaque allées et le massif de vivaces. Trois surprises : une gaillarde, une autre ancolie et une campanule qui se sont ensemencées. Je les déplace, et j’arrose.

    Dscn5199                          Dscn5201                        Dscn5203

    Je m’occupe du compost. Je mets de côté les éléments non décomposés. J’effectue un transfert de compost semi-mûr et mûr dans les compartiments prévus pour eux. Je remets le compost en alternant avec du carton. Celui fait office d’élément sec qui va permet à une décomposition optimale.

    Dscn5204               Dscn5205                 Dscn5206

  • Voici le mois de mai

    Aujourd’hui, c’est la fête internationale des travailleurs, mais pas pour les jardiniers comme moi. Le muguet a eu deux semaines d’avance. Mais d’autres fleurs le remplacent comme cette ancolie qui s’est ressemé ou la rhubarbe de mon amie Corinne.

    Dscn5197                                                                                    Dscn5198

    Je démarie les oignons blancs à 10 cm, les carottes à 3 cm, en laissant les œillets d’inde. Les échalions attendront un peu. Je désherbe en même temps, j’arrose. Je les nettoie, ainsi que les échalotes. Je rebute les fèves et les pommes de terre. Je griffe chaque allées et le massif de vivaces. Trois surprises : une gaillarde, une autre ancolie et une campanule qui se sont ensemencées. Je les déplace, et j’arrose.

    Dscn5199                          Dscn5201                        Dscn5203

    Je m’occupe du compost. Je mets de côté les éléments non décomposés. J’effectue un transfert de compost semi-mûr et mûr dans les compartiments prévus pour eux. Je remets le compost en alternant avec du carton. Celui fait office d’élément sec qui va permet à une décomposition optimale.

    Dscn5204               Dscn5205                 Dscn5206

  • Voici le mois de mai

    Aujourd’hui, c’est la fête internationale des travailleurs, mais pas pour les jardiniers comme moi. Le muguet a eu deux semaines d’avance. Mais d’autres fleurs le remplacent comme cette ancolie qui s’est ressemé ou la rhubarbe de mon amie Corinne.

    Dscn5197                                                                                    Dscn5198

    Je démarie les oignons blancs à 10 cm, les carottes à 3 cm, en laissant les œillets d’inde. Les échalions attendront un peu. Je désherbe en même temps, j’arrose. Je les nettoie, ainsi que les échalotes. Je rebute les fèves et les pommes de terre. Je griffe chaque allées et le massif de vivaces. Trois surprises : une gaillarde, une autre ancolie et une campanule qui se sont ensemencées. Je les déplace, et j’arrose.

    Dscn5199                          Dscn5201                        Dscn5203

    Je m’occupe du compost. Je mets de côté les éléments non décomposés. J’effectue un transfert de compost semi-mûr et mûr dans les compartiments prévus pour eux. Je remets le compost en alternant avec du carton. Celui fait office d’élément sec qui va permet à une décomposition optimale.

    Dscn5204               Dscn5205                 Dscn5206

  • Petites pluies bénéfiques

    30 avril

    On a eu un cumul de 6mm. Je retire les voiles sur les radis et les haricots verts. Il faut attendre encore pour les mojettes. Mon mélange de graines a bien levé, malgré la présence de ces satanés pigeons.

    Dscn5171

    Le seringat et l’arum commencent à fleurir, tandis que le bleuet et les ancolies sont en pleine floraison. On a eu 3mm, cette pluie bénéfique change le potager. Je déduis un peu les salades et les carottes (Il reste les radis), j’arrose les routes et je griffe le massif de vivaces du fond, les fraisiers et les allées. Je termine par un aller de grelinette à côté de l’autre massif de vivaces, je tombe à plusieurs reprises sur les fondations

    Dscn5190

    Je commence à aller mieux, mais je dois rester prudente. J’ai récupéré ma commande. J’effectue un aller-retour de grelinette. Je laisse 45 cm pour un allée, puis une ligne de disponible, pour les échalotes grises (octobre-novembre). A 30 cm je pose mon cordeau, je coupe ma route. Je disperse 222g d’engrais et je griffe. La première moitié je sème la betterave crapaudine, la seconde des salsifis mammouth amélioré, puis une route de panais de Guernesey et une carotte jaune obtuse du Doubs. Je vais coté des haricots, où je trace un sillon, j’incorpore 148 g d’engrais, je griffe, et je divise en 6 parties. Je sème du fond vers l’avant : Chou cabus de Brunsbricks, chou cabus pointu cœur de bœuf de vertus, chou de Milan gros de vertus, Chou Balacan grande, chou de Milan rouge, chou balacan de Rennes. J’arrose et le pose un voile de forçage. Je donne un petit coup de croc.

    Dscn5196

  • Petites pluies bénéfiques

    30 avril

    On a eu un cumul de 6mm. Je retire les voiles sur les radis et les haricots verts. Il faut attendre encore pour les mojettes. Mon mélange de graines a bien levé, malgré la présence de ces satanés pigeons.

    Dscn5171

    Le seringat et l’arum commencent à fleurir, tandis que le bleuet et les ancolies sont en pleine floraison. On a eu 3mm, cette pluie bénéfique change le potager. Je déduis un peu les salades et les carottes (Il reste les radis), j’arrose les routes et je griffe le massif de vivaces du fond, les fraisiers et les allées. Je termine par un aller de grelinette à côté de l’autre massif de vivaces, je tombe à plusieurs reprises sur les fondations

    Dscn5190

    Je commence à aller mieux, mais je dois rester prudente. J’ai récupéré ma commande. J’effectue un aller-retour de grelinette. Je laisse 45 cm pour un allée, puis une ligne de disponible, pour les échalotes grises (octobre-novembre). A 30 cm je pose mon cordeau, je coupe ma route. Je disperse 222g d’engrais et je griffe. La première moitié je sème la betterave crapaudine, la seconde des salsifis mammouth amélioré, puis une route de panais de Guernesey et une carotte jaune obtuse du Doubs. Je vais coté des haricots, où je trace un sillon, j’incorpore 148 g d’engrais, je griffe, et je divise en 6 parties. Je sème du fond vers l’avant : Chou cabus de Brunsbricks, chou cabus pointu cœur de bœuf de vertus, chou de Milan gros de vertus, Chou Balacan grande, chou de Milan rouge, chou balacan de Rennes. J’arrose et le pose un voile de forçage. Je donne un petit coup de croc.

    Dscn5196

  • Petites pluies bénéfiques

    30 avril

    On a eu un cumul de 6mm. Je retire les voiles sur les radis et les haricots verts. Il faut attendre encore pour les mojettes. Mon mélange de graines a bien levé, malgré la présence de ces satanés pigeons.

    Dscn5171

    Le seringat et l’arum commencent à fleurir, tandis que le bleuet et les ancolies sont en pleine floraison. On a eu 3mm, cette pluie bénéfique change le potager. Je déduis un peu les salades et les carottes (Il reste les radis), j’arrose les routes et je griffe le massif de vivaces du fond, les fraisiers et les allées. Je termine par un aller de grelinette à côté de l’autre massif de vivaces, je tombe à plusieurs reprises sur les fondations

    Dscn5190

    Je commence à aller mieux, mais je dois rester prudente. J’ai récupéré ma commande. J’effectue un aller-retour de grelinette. Je laisse 45 cm pour un allée, puis une ligne de disponible, pour les échalotes grises (octobre-novembre). A 30 cm je pose mon cordeau, je coupe ma route. Je disperse 222g d’engrais et je griffe. La première moitié je sème la betterave crapaudine, la seconde des salsifis mammouth amélioré, puis une route de panais de Guernesey et une carotte jaune obtuse du Doubs. Je vais coté des haricots, où je trace un sillon, j’incorpore 148 g d’engrais, je griffe, et je divise en 6 parties. Je sème du fond vers l’avant : Chou cabus de Brunsbricks, chou cabus pointu cœur de bœuf de vertus, chou de Milan gros de vertus, Chou Balacan grande, chou de Milan rouge, chou balacan de Rennes. J’arrose et le pose un voile de forçage. Je donne un petit coup de croc.

    Dscn5196

  • Ce n’est pas la grande forme

    25 avril

    Ce n’est pas la grande forme. Il me faut du repos cette semaine. Je regarde si je peux trouver le chou du Glaude (la soupe au choux). Louis de Funès précise la variété le Balacan hâtif. Je le commande, ainsi son cousin Balacan Grandes, ainsi que les navets « Raves d’Auvergne hâtif » et des étiquettes longues.Je vais à la jardinerie, acheter une verveine de Buenos Aires et des toiles de forçage, je sens la fraicheur avec 1 mm de pluie. Je reçois une partie de ma commande :  les étiquettes longues les graines de chou balacan grande, les navets « Raves d’Auvergne hâtif » et en cadeau un paquet de graines d’aneth, et un cumin des Vosges. Je savoure les premiers radis du jardin.

    Dscn5168                                                                                  Dscn5169

    J’achète au marché : 8 géraniums double (4rouge, 4 roses et blanc) et 4 géraniums zonal (2 blancs, 2 roses). Mon père a passé la débrousailleuse, en laissant la vesce pour les abeilles et les orties pour le purin.

  • Ce n’est pas la grande forme

    25 avril

    Ce n’est pas la grande forme. Il me faut du repos cette semaine. Je regarde si je peux trouver le chou du Glaude (la soupe au choux). Louis de Funès précise la variété le Balacan hâtif. Je le commande, ainsi son cousin Balacan Grandes, ainsi que les navets « Raves d’Auvergne hâtif » et des étiquettes longues.Je vais à la jardinerie, acheter une verveine de Buenos Aires et des toiles de forçage, je sens la fraicheur avec 1 mm de pluie. Je reçois une partie de ma commande :  les étiquettes longues les graines de chou balacan grande, les navets « Raves d’Auvergne hâtif » et en cadeau un paquet de graines d’aneth, et un cumin des Vosges. Je savoure les premiers radis du jardin.

    Dscn5168                                                                                  Dscn5169

    J’achète au marché : 8 géraniums double (4rouge, 4 roses et blanc) et 4 géraniums zonal (2 blancs, 2 roses). Mon père a passé la débrousailleuse, en laissant la vesce pour les abeilles et les orties pour le purin.

  • Ce n’est pas la grande forme

    25 avril

    Ce n’est pas la grande forme. Il me faut du repos cette semaine. Je regarde si je peux trouver le chou du Glaude (la soupe au choux). Louis de Funès précise la variété le Balacan hâtif. Je le commande, ainsi son cousin Balacan Grandes, ainsi que les navets « Raves d’Auvergne hâtif » et des étiquettes longues.Je vais à la jardinerie, acheter une verveine de Buenos Aires et des toiles de forçage, je sens la fraicheur avec 1 mm de pluie. Je reçois une partie de ma commande :  les étiquettes longues les graines de chou balacan grande, les navets « Raves d’Auvergne hâtif » et en cadeau un paquet de graines d’aneth, et un cumin des Vosges. Je savoure les premiers radis du jardin.

    Dscn5168                                                                                  Dscn5169

    J’achète au marché : 8 géraniums double (4rouge, 4 roses et blanc) et 4 géraniums zonal (2 blancs, 2 roses). Mon père a passé la débrousailleuse, en laissant la vesce pour les abeilles et les orties pour le purin.

  • Un semblant d’été.

    22 avril

    Avec ce temps estival, je décide de semer les haricots. Je croche et incorpore 222 g de d’engrais (chose que j’ai oublié de faire pour les derniers semis et plantation) à 70 cm de pommes de terre. Je pose mon cordeau et trace un léger sillon. On dit que les haricots doivent entendre le son des cloches ou les pas du jardinier. Je sépare la route en deux. La première partie : je mets des haricots « Fingourmet » et la deuxième des « mojettes ». Je butte et je tasse légèrement avant un arrosage copieux. Je déplace le voile de forçage sur ce semis. Je termine le binage de planches et j’effectue deux allers-retours de grelinette. Il faut trop chaud pour installer mes aromatiques

    Dscn5121

    Je dois vérifier l‘exposition des aromatiques.

    Plantes

    Exposition

    Ail des ours

    Ombre

    Cerfeuil

    Mi ombre

    Ciboule

    Mi ombre

    Citronnelle de Madagascar

    Soleil

    Coriandre

    Soleil

    Verveine citronnelle

    Mi ombre

    Il y’a plus qu’à planter. Je ne suis pas rentrée trop tard de week-end. Je pense que je vais manger des radis cette semaine. Je sème une seconde série entre les échalions et les fèves. Après l’arrosage, je déplace le voile de forçage des oignons blancs sur ce dernier semis. Je repère les différents endroits où je peux installer. Je travaille la terre en mettant un peu de compost maison. Je les installe et arrose copieusement.                                                                                       

    Je retire le voile des pommes de terre et des fèves. Les chaleurs ont accéléré la floraison de la spirée vanhouttei et du muguet qui est bien en avance ! Je récolte l’oseille car elle commence à fleurir.

    Dscn5151                                                                         Dscn5152

  • Un semblant d’été.

    22 avril

    Avec ce temps estival, je décide de semer les haricots. Je croche et incorpore 222 g de d’engrais (chose que j’ai oublié de faire pour les derniers semis et plantation) à 70 cm de pommes de terre. Je pose mon cordeau et trace un léger sillon. On dit que les haricots doivent entendre le son des cloches ou les pas du jardinier. Je sépare la route en deux. La première partie : je mets des haricots « Fingourmet » et la deuxième des « mojettes ». Je butte et je tasse légèrement avant un arrosage copieux. Je déplace le voile de forçage sur ce semis. Je termine le binage de planches et j’effectue deux allers-retours de grelinette. Il faut trop chaud pour installer mes aromatiques

    Dscn5121

    Je dois vérifier l‘exposition des aromatiques.

    Plantes

    Exposition

    Ail des ours

    Ombre

    Cerfeuil

    Mi ombre

    Ciboule

    Mi ombre

    Citronnelle de Madagascar

    Soleil

    Coriandre

    Soleil

    Verveine citronnelle

    Mi ombre

    Il y’a plus qu’à planter. Je ne suis pas rentrée trop tard de week-end. Je pense que je vais manger des radis cette semaine. Je sème une seconde série entre les échalions et les fèves. Après l’arrosage, je déplace le voile de forçage des oignons blancs sur ce dernier semis. Je repère les différents endroits où je peux installer. Je travaille la terre en mettant un peu de compost maison. Je les installe et arrose copieusement.                                                                                       

    Je retire le voile des pommes de terre et des fèves. Les chaleurs ont accéléré la floraison de la spirée vanhouttei et du muguet qui est bien en avance ! Je récolte l’oseille car elle commence à fleurir.

    Dscn5151                                                                         Dscn5152

  • Le miraculé

    17-18 avril

    On a eu un malheureux millimètre. Cela n’a pas empêcher les pommes de terre de sortir. La température monte ! La météo annonce un Week -end estival. Du coup, j’arrose les derniers levés y compris les salades et les radis. J’aperçois sur le haut du mur comme une coquille. Je prends l’escabeau pour voir que le nid est vide. Les œufs sont vides et la cane est partie.

    Dscn5114                                                                        Dscn5116

    Je vais voir dans le parc, dans la rivière. Mais il n’y a pas de famille, seul un mâle colvert. Je retourne à mes occupations, lors que j’entends un petit bruit : un caneton. J’enfile mes gants pour le prendre et le mettre dans l’eau. J’espère qui va s’en sortir.

    Dscn5117 

  • Le miraculé

    17-18 avril

    On a eu un malheureux millimètre. Cela n’a pas empêcher les pommes de terre de sortir. La température monte ! La météo annonce un Week -end estival. Du coup, j’arrose les derniers levés y compris les salades et les radis. J’aperçois sur le haut du mur comme une coquille. Je prends l’escabeau pour voir que le nid est vide. Les œufs sont vides et la cane est partie.

    Dscn5114                                                                        Dscn5116

    Je vais voir dans le parc, dans la rivière. Mais il n’y a pas de famille, seul un mâle colvert. Je retourne à mes occupations, lors que j’entends un petit bruit : un caneton. J’enfile mes gants pour le prendre et le mettre dans l’eau. J’espère qui va s’en sortir.

    Dscn5117 

  • Le vent des rameaux

    13-15 avril

    Au marché j’achète deux pieds de persil plat. A la jardinerie, je trouve une partie de ma sélection A savoir, il y’a deux périodes de plantations : printemps et automne) et donc deux disponibilités de plants ! Je décide d’acheter les graines pour faire mon propre mélange pour abeilles. Ma grand-mère disait que le vent des rameaux est celui qui domine l’année. Malheureusement, il vient du nord est. Il va nous apporter du froid et pas de pluie. Je redonne un coup de griffe sur les massifs de vivaces. Je dispose les pots et je plante ! J’installe également le persil. Les carottes et les fèves lèvent.

    Dscn5088                                                                                                    Dscn5094

    Je remarque un colvert qui repose sur le mur et une mésange bleue à l’abreuvoir que j’ai mis sur une branche de noisetier. Je change l’eau.

    Dscn5081

    J’effectue mon mélange mellifère dans une coupelle auquel j’ajoute du terreau du semis. Je sème dans le massif d’arbustes.

    Dscn5083                                                            Dscn5086

    La pluie est prévue demain, du coup, je redonne un coup de griffe aux fraisiers en retirant les premières fleurs. A savoir que l’année de plantation, cette opération est nécessaire. Car une plante ne peut faire des racines et fleurir ! cela risque de l’épuiser.

    Dscn5087

  • Le vent des rameaux

    13-15 avril

    Au marché j’achète deux pieds de persil plat. A la jardinerie, je trouve une partie de ma sélection A savoir, il y’a deux périodes de plantations : printemps et automne) et donc deux disponibilités de plants ! Je décide d’acheter les graines pour faire mon propre mélange pour abeilles. Ma grand-mère disait que le vent des rameaux est celui qui domine l’année. Malheureusement, il vient du nord est. Il va nous apporter du froid et pas de pluie. Je redonne un coup de griffe sur les massifs de vivaces. Je dispose les pots et je plante ! J’installe également le persil. Les carottes et les fèves lèvent.

    Dscn5088                                                                                                    Dscn5094

    Je remarque un colvert qui repose sur le mur et une mésange bleue à l’abreuvoir que j’ai mis sur une branche de noisetier. Je change l’eau.

    Dscn5081

    J’effectue mon mélange mellifère dans une coupelle auquel j’ajoute du terreau du semis. Je sème dans le massif d’arbustes.

    Dscn5083                                                            Dscn5086

    La pluie est prévue demain, du coup, je redonne un coup de griffe aux fraisiers en retirant les premières fleurs. A savoir que l’année de plantation, cette opération est nécessaire. Car une plante ne peut faire des racines et fleurir ! cela risque de l’épuiser.

    Dscn5087

  • Poisson d'avril

    1er-4 avril

    Ce n’est pas un poisson, les lilas sont en boutons, prêts à fleurir.

    Dscn4982

    Par cette belle journée, la décision est prise. Je commence par faire 4 allers-retours de grelinette. Je laisse une rangée de libre, car la famille oignons-échalotes ne s’entend pas du tout avec les légumineuses. Cependant, elles sont potes avec les pommes de terre.

    Dscn4983

    Je pose mon cordeau à 60 cm pour semer les fèves « Fève Aguadulce à très longue cosse », puis toujours à 60 cm pour deux rangs de pommes de terre « Bernadette ».

    Dscn4984                                                   Dscn4985

    Un heureux évènement se prépare, une cane colvert couvre bien cachée. La nidification pendant environ 28 jours. Il faut attendre à l’environ du 28 avril pour voir les petits canetons. J’ai nettoyé le bac, ainsi que les pierres avec remise d’eau. Il servira de baignoire pour les oiseaux.

    Dscn4987                                                                         Dscn4990

    Je commence à mettre de côté des bouteilles en plastique. Je coupe le fond et je retire le fond. J’en prévois une douzaine pour mettre au pied des tomates.

    Dscn4991

    Je remarque que les oignons de couleurs commencent à lever, je laisse le voile de forçage. Je nettoie les massifs de vivaces qui en ont bien besoin.

    Dscn5011

    Je désherbe et je retire tout ce qui est en trop notamment la verge d’or, (qui s’étend), l’anémone du Japon et le chardon bleu qui se ressème). Je remarque que quelques plantes ont disparu et que je pourrais les remplacer par les mellifères pour attirer au moins les abeilles. Les bourdons et papillons sont également les bienvenus, sauf celui de la piéride du chou.

    Dscn5090                                                                                             Dscn5089

    Le lilas (côté agrément) est bien fleuri. Je coupe les branches les moins avancés pour me faire un beau bouquet pour le salon. Je parcours les sites internet pour trouver les plantes en question. Je remarque que j’en ai déjà quelques-unes installées au jardin.

  • Poisson d'avril

    1er-4 avril

    Ce n’est pas un poisson, les lilas sont en boutons, prêts à fleurir.

    Dscn4982

    Par cette belle journée, la décision est prise. Je commence par faire 4 allers-retours de grelinette. Je laisse une rangée de libre, car la famille oignons-échalotes ne s’entend pas du tout avec les légumineuses. Cependant, elles sont potes avec les pommes de terre.

    Dscn4983

    Je pose mon cordeau à 60 cm pour semer les fèves « Fève Aguadulce à très longue cosse », puis toujours à 60 cm pour deux rangs de pommes de terre « Bernadette ».

    Dscn4984                                                   Dscn4985

    Un heureux évènement se prépare, une cane colvert couvre bien cachée. La nidification pendant environ 28 jours. Il faut attendre à l’environ du 28 avril pour voir les petits canetons. J’ai nettoyé le bac, ainsi que les pierres avec remise d’eau. Il servira de baignoire pour les oiseaux.

    Dscn4987                                                                         Dscn4990

    Je commence à mettre de côté des bouteilles en plastique. Je coupe le fond et je retire le fond. J’en prévois une douzaine pour mettre au pied des tomates.

    Dscn4991

    Je remarque que les oignons de couleurs commencent à lever, je laisse le voile de forçage. Je nettoie les massifs de vivaces qui en ont bien besoin.

    Dscn5011

    Je désherbe et je retire tout ce qui est en trop notamment la verge d’or, (qui s’étend), l’anémone du Japon et le chardon bleu qui se ressème). Je remarque que quelques plantes ont disparu et que je pourrais les remplacer par les mellifères pour attirer au moins les abeilles. Les bourdons et papillons sont également les bienvenus, sauf celui de la piéride du chou.

    Dscn5090                                                                                             Dscn5089

    Le lilas (côté agrément) est bien fleuri. Je coupe les branches les moins avancés pour me faire un beau bouquet pour le salon. Je parcours les sites internet pour trouver les plantes en question. Je remarque que j’en ai déjà quelques-unes installées au jardin.

  • Belle avancée et petit Merle

    25- 30 mars

     J’achète dans une jardinerie de la terre de bruyère et des bulbes d’oignons et d’échalotes. Je déplace le Rhodrendron qui n’était pas en valeur. J’ai rajouté une azalée, deux cyclamens et deux primevères que j’ai récupéré.

    Dscn4897

    Je décaisse légèrement autour des hortensias pour y mettre de la terre de bruyère, car c’est ce sont des plantes de terre acide et cela est nécessaire à leur survie. Je bêche le massif. Je ramasse toutes les branches, je désherbe les allées et je termine par balayer. L’agrément est terminé pour l’instant, il restera la Spirée X Vanhoutei, les Lilas et le Seringat.

             Dscn4898             Dscn4899

    Dscn4901                  Dscn4919

    Je vais en jardinerie pour acheter les graines de betteraves, capucine, carottes, échalion, œillet d’inde, radis, salsifis ainsi que de la Sauge, d’origan et une lavande.

    Dscn4920

    La petite surprise d’un merle adolescent dans mon bâtiment. Il m’a fallu plus de 20 minutes pour le faire sortir. Un merle adulte l’attendait. Le nid se trouve dans l’Aucauba du Japon

    Dscn4929                                                    Dscn4939

    Retour au potager. Je bine les planches de cultures les allées, nettoyé et griffe les aromatiques et les framboisiers. Les radis et les carottes lèvent enfin, je peux retirer le voile de forçage

    Dscn4940                                                              Dscn4941

    Je vais en jardinerie pour chercher des oignons blancs, des plants de pommes de terre « Bernadette » un romarin, et un rosier « Grand Huit ». Ce dernier n’est pas terrible, mais à moitié prix. Et mon jeune merle ado est toujours là, mais caché près une fougère. Tandis que trois colverts s’acharnent sur une pauvre femelle qui se croyait tranquille cachée sous le lierre du dessus du mur.

    Dscn4962                           Dscn4949

     Une grande séance de jardinage, après une partie de cache avec le merle ado. A 30 cm (distance suffisante pour passer entre deux routes), des carottes -radis, je sème les oignons blancs. Cette association va éviter la mouche de la carotte et celle de l’oignons. Puis je plante une rangée et demi d’oignons jaune paille de vertus et à peu près en oignon rouge Red Karmen.

    Dscn4963                                                        Dscn4966

    Je continue avec une rangée de carottes Saint-Valéry et œillets d’inde nain varié (contre les nématodes), puis une rangée de d’échalotes cuisse de poulet (il me manque 8) et enfin une d’échalions cuisse de poulet du Poitou ». Je griffe entre les rangs de fraisiers er de jeunes semis avant d’arroser le tout et poser un voile de forçage. Je profite pour remplacer un rosier mort par le nouveau acheté la veille.

    Dscn4969

    J’installe enfin les aromatiques : Sauge, Romarin et  origan côté soleil avec un bon arrosage, ainsi qu’aux dernières  plantations d’arbustes et la rhubarbe.

     

    Dscn4978              Dscn4973

  • Suite de la taille

    19-24 mars

    J’attaque la seconde partie de la taille ! C’est nécessaire pour le Junipérus, car je pourrais plus passer. Je commence toujours par les côtés, puis je continue au-dessus. Je m’aide de l’escabeau.

    Dscn4791

    Pendant que je terminais, j’ai entendu des cancanements. Deux colverts me rendent visite.  L’un s’envole, tandis de l’autre se repose sur une patte.

    Dscn4792                 Dscn4804

    Je m’occupe des grands rosiers grimpants tout moches. Je les rabats très très court. Je fais des boutures de tronçons.

    Dscn4805                                                                  Dscn4809

    Je découvre les pieds de rubarbe et déplace le plus petit.

    Dscn4810

    Je termine par une bonne coupe au fusain. J’aperçois la première coccinelle de l’année.  Je continue avec la charmille et une symphorine blanche.

    Dscn4814                                                     Dscn4815

     J’occupe à réduire : Symphorine rose, Caryopteris, Spirée Billardii, Spirée Japonica « Anthony Waterer », les hortensias qui se taillent à la fin d’hiver. Cependant, j’ai pris de l’avance avec le Forsythia, Deutzia et Mahonia qui se fait après la floraison. Ça fait vide, mais après une année de tranquillité, c’était plus que nécessaire. Il y’a aucune perte, car je fais des boutures. On verra si ça marche ou pas.

    Dscn4831                                                 Dscn4834

  • La taille

    10-14 mars

    Je profite de l’accalmie (16 mm) pour commencer à m’occuper la partie agrément. D’abord, je coupe le lierre qui dépasse du mur. Celui-ci va dans l’Aucuba du Japon et dans le Lilas.

    Dscn4734

    J’ai supprimé les rejets de ce dernier. J’ai continué avec la Spirée Billardi et le laurier sauce. J’ai également rabattu la Sauge officiale et le thym d’hiver ; Rien ne se perd, car j’ai fait quelques bouquets pour donner autour moi

    Dscn4735                                                                             Dscn4736

    J’ai commencé par ramasser les branches de la veille et à bêcher au fur à mesure. Cette partie est terminée pour l’instant. Il me reste les Spirée X Vanhoutei à faire et ça sera après la floraison.

    Dscn4737

    J’ai également réduit un peu le cassissier en retirant les vieux rameaux. J’ai profité pour faire une bonne quinzaine de boutures avec les parties hautes. Plus bas, j’ai coupé en tronçons. Elles me serviront à marquer les routes et les vivaces.

    Dscn4738                                                                              Dscn4739

    Mon père m’a récupéré un grand bidon pour l’eau, je le remplis pour soulager les autres. Je surveille de près les fraisiers, Ils repartent. Les salades lèvent !

    Dscn4740                                         Dscn4741

  • Les bonnes pluies

    4-9 mars ;

    L’eau ne va manquer à mes derniers travaux. Le pluviomètre indique 16 MM. Je pense que je devrais attendre plusieurs semaines, car les giboulées de mars sont là et la météo en annonce d’autres.

    Dscn4665                                                                                  Dscn4701

    On a eu un cumul de 19 MM. J’ai récupéré trois rosiers.

    Dscn4702

    C’est une journée d’accalmie, le sol est trempé et le vent est présent et apporte de la fraîcheur. J’ai choisi un endroit pour la plantation. J’ai bêché, griffé, et creusé un premier trou ; J’ai préparé et planté le premier rosier.

    Dscn4714

    Puis je mesure environ 45 cm pour installer le second sur le devant, puis le troisième plus loin. J’ai laissé un espace libre pour mettre une lavande. Ce petit arbuste a l’avantage de chasser les insectes, surtout les pucerons. Malgré les précipitions et le voilage de forçage, les semis ne sont pas levés. Cependant, les fraisiers commencent à reprendre. C’est plutôt bon signe, malgré mon erreur de dosage.

    Dscn4719

  • Premiers semis et plantations

    1-2mars

    Je commence ce mois de mars, par de la plantation, on a eu 4 mm d’eau : d’abord jeunes arbustes récupérés : 1 houx et 1 if.

    Dscn4609 1

    Le premier était assez simple, mais assez compliqué pour le deuxième avec la quantité de briques. J’espère que 60 cm de profondeur va suffire pour qu’il se développe correctement.

       Dscn4614 1                                                                   Dscn4615 1

    J’ai eu une belle surprise, un canard colvert venu en voisin.  Quelques individus vivent au niveau de la rivière Verse qui passe dans le Parc des tanneurs, situé à proximité du jardin.

    Dscn4620 1

    En rentrant j’ai frotté mes étiquettes, elles avaient trempé dans un mélange de savon noir et d’eau très très chaude.

    Dscn4634 1

    On a eu une deuxième fois 1mm d’eau. C’est déjà ça. A la suite des Batavias, je prévois une allée de 40 cm avant de tendre un cordeau. Je pose des planches, car le sol est trempé. Je passe le croc, je mets de l’engrais organique, utilisable dans la culture biologique et je griffe.

    Dscn4643 1                                                                                        Dscn4644 1

    Je dispose le premier plant de fraisiers : Rubis des jardins à 25 cm, puis tous les 30 cm. Avec un plantoir, je les plante pour avoir 25 sur le rang. J’arrose au goulot. Je replace les planches pour renouveler l’opération pour planter en quiconce les variétés remontantes, soit 26 plants.

    Dscn4647 1                                                                                              Dscn4661 1

     

    J’arrose, je bouge de nouveau les planches pour placer le cordeau à 40 cm. Je recalcule l’apport pour les racines. C’est là, que j’ai mal évalué la dose pour les fraisiers. J’espère qu’ils ne vont pas griller. Voici les bons calculs :

    Mesure de surfacer 7,40 m x 0,20 m = 1,48 m2

     

    Dosage au m2

    Pour 1,48 m2

    Feuilles

    100 g

    148 g

    Racines

    150 g

    222 g

    Fruits

    100 g

    148 g

     

    J’incorpore le fertilisant, je griffe et je trace un sillon pour semer   les carottes « Saint Valéry », puis les radis « White rond).  Je ferme le rayon, je tasse au râteau, j’arrose ; je pose du P17, que je cale avec des morceaux de brique.  Ce voile de forçage va seulement apporter quelques degrés de plus et maintenir l’humidité qui est indispensable à la levée et à la reprise des jeunes plantes.

  • C'est parti

    28 février

     

    Après une pause bien méritée, il est temps de commencer à préparer le potager. J’ai acheté un paquet de graines de batavia « Rouge Grenobloise » et de laitue « Appia » J’ai commencé à biner la planche de culture jusqu’aux choux, puis les allées. Malgré l’état un peu grippal, j’ai ramassé l’herbe et commencer à passer la grelinette.

    Dscn4577                                                                  Dscn4578

    J’ai balayé mon bâtiment, nettoyé mes gouttières. J’ai remarqué deux trous, au-dessous desquels, Je pourrais installer un récipient plus grand.

    Dscn4579                                                                                Dscn4605

    Mercredi, j’étais cherché mes plants de fraisiers chez DEGRAV'AGRI. Ce sont des plants frigo qualité A+. Il y’a trois variétés : Ruby des jardins, précoces mais non remontante. Ensuite, j’ai hésité sur deux remontantes : Charlotte et Anabelle. J’ai préparé mes plants en les mettant dans les terrines et gardé ceux destinés à ma sœur dans les sacs. J’ai continué la préparation.

    Dscn4606                                                                               Dscn4608

    Le lendemain, j’ai continué la préparation, en faisant les mesures je sais que la longueur fait 7, 40 m environ. A partir de l’allée du fond, le massif du vivaces fait 1,50 m. Je prévois une allée de 30 cm, et j’ai juste le temps de semé les batavias « Rouge de grenoblois ».  Je suis me prise une bonne averse : 8 mm bénéfique.

    Dscn4640

  • C'est parti

    28 février

     

    Après une pause bien méritée, il est temps de commencer à préparer le potager. J’ai acheté un paquet de graines de batavia « Rouge Grenobloise » et de laitue « Appia » J’ai commencé à biner la planche de culture jusqu’aux choux, puis les allées. Malgré l’état un peu grippal, j’ai ramassé l’herbe et commencer à passer la grelinette.

    Dscn4577                                                                  Dscn4578

    J’ai balayé mon bâtiment, nettoyé mes gouttières. J’ai remarqué deux trous, au-dessous desquels, Je pourrais installer un récipient plus grand.

    Dscn4579                                                                                Dscn4605

    Mercredi, j’étais cherché mes plants de fraisiers chez DEGRAV'AGRI. Ce sont des plants frigo qualité A+. Il y’a trois variétés : Ruby des jardins, précoces mais non remontante. Ensuite, j’ai hésité sur deux remontantes : Charlotte et Anabelle. J’ai préparé mes plants en les mettant dans les terrines et gardé ceux destinés à ma sœur dans les sacs. J’ai continué la préparation.

    Dscn4606                                                                               Dscn4608

    Le lendemain, j’ai continué la préparation, en faisant les mesures je sais que la longueur fait 7, 40 m environ. A partir de l’allée du fond, le massif du vivaces fait 1,50 m. Je prévois une allée de 30 cm, et j’ai juste le temps de semé les batavias « Rouge de grenoblois ».  Je suis me prise une bonne averse : 8 mm bénéfique.

    Dscn4640

  • L’hiver se meurt.

    On dit « A la chandeleur l’hiver se meurt ou reprend rigueur. Il fallait attendre quelques jours pour savoir qu’en fin compte ce dernier est en déclin. On a eu des bonnes pluies et la douceur se fait printanière ; Je n’aime pas trop cela, car les bourgeons et boutons se développent et en mars-avril, des bonnes gelées vont ralentir tout cela. Nous pouvons dire adieu sur les fruits à venir.

    Dscn4549

    Ce changement de temps m’a mise un peu chaos. Ma forme est revenue avec le soleil. J’ai pu terminer la taille de ce satané lierre. En une après-midi, j’ai terminé le côté et j’ai ramassé le plus gros. J’ai profité d’un jeudi ensoleillé pour fignoler : redonner quelques coups de cisailles et ramasser.

    Dscn4551                                                                                Dscn4576

  • Satané lierre

    24-31 janvier

    Il est encore bien trop tôt pour commencer le potager ou pour les tailles de printemps pour les arbustes.  La seule chose que je puisse faire, c’est de m’attaquer à ce maudit lierre.  Quand un mur est moche et qu’il y’a rien de prévu, ce ‘n est pas grave. Mais quand il s’agit du mur de jardin, c’est plus gênant.

    Lierre

    D’abord, j’attaque sur le mur du fond. Je commence par arracher   les racines, pour qu’elles ne repoussent plus. Certaines, c’était facile, mais d’autres plus coriaces.  Et je pense que j’aurai encore du fil à retordre

    Lierre1

     

    Comme j’avais pressenti, j’ai eu quelques surprises avec la seconde partie de racines de lierre. Derrière une couche de terre et de petites radicelles, les racines sont plus petites, mais collées contre le mur. Mais avec le pied monté et de l’huile de coude, elles n’ont pas résisté longtemps. J’ai ramassé le plus gros des tailles afin de poser l’escabeau en toute sécurité et tailler les branches « hautes ».

     

    Lierre2

     

    L’hiver s’est invité au jardin, le couvrant d’une belle couche de neige. La pluie, puis les giboulées l’ont fait fondre.

     

    Lierre3                                     Lierre4

                      

    L’escabeau près du mur, je taille les branches en hauteur avec le Bec- corbin. Je le fais à recul pour ne pas me gêner et surtout pour rester en sûreté

    Lierre5                                       Lierre6

    La neige est de retourJanvier.  est terminé, février arrive avec d’autres travaux selon le temps. On verra bien à la Chandeleur.

  • Calme plat

    14 janvier,

    Le jardin est vraiment calme.  Je peux dire que nous avons un temps de saisons. Je nourris régulièrement les oiseaux avec les graines de tournesols et des boules de graisses.  Deux abreuvoirs d’eau sont également à leurs dispositions. Il ne fait pas assez froid pour voir les mésanges et le rouge gorge, apparemment les moineaux se régalent.

     

    1 1

     

    Au potager, il reste quand même des carottes orange, des raves, des choux verts, choux rouges et des mâches que je peux prendre au fur à mesure. La salade dit d’hiver sera mangée dès mars en espérant que la météo soit clémente. Elle me fera patienter jusqu’à celle que j’aurais semé.

    lierre