Le compost

26-28 avril

Je profite du calme au jardin, pour m’occuper du compost. Certaines séparations sont cassées, je les enlève et récupère les anciennes bâches. Certaines sont encore bonnes. J’en dispose une sur une palette que j’ai récupérée, puis je fixe avec des clous. Pour d’autres, je suis obligé de remplacer. Je mesure, je coupe, je fixe. J’en fais trois. Je passe les nouvelles palettes.

Photo0504                                       Photo0505                       Photo0511

Il est temps de bouger le compost ; J’ai plusieurs compartiment :  le premier, la réserves de matières sèches (feuilles mortes, gazon), le second, le compost que j’alimente avec les déchets de jardin et de cuisine et matière sèche, le troisième, le compost semi-mûr, il termine la maturation dans ce bac et enfin le quatrième, le stockage du compost prêt à l’emploi. Le mouvement se fait de la gauche vers la droite, enfin de renouveler différents bac.

Photo0517                                      Photo0519                                                     Photo0526

Je termine par mettre les portes, afin d’éviter que les rats viennent. J’ai un peu d’espace entre le compost et le lilas. Je désherbe, bêche en retirant toutes les racines, puis je passe le croc. Cet endroit sera une petite pépinière pour mettre les boutures.

Photo0530                                                                                                    Photo0534

Je n’ai plus de compost, j’achète de l’engrais utilisable en culture biologique, ainsi que plusieurs sacs de : paillage (chanvre et lin), substrat terreau pour géranium, tourbe blonde, et terreau pour semis. J’étudie le tableau pour un dosage équitable à chaque type de culture.

Photo0537                                                                                                        Photo0538

Je pense aussi à un complément d’aromatiques ; persil, aneth, coriandre. Je prépare les divers endroit en bêchant. Je ne tombe pas sur un os, mais sur des briques.

Photo0546 1                                                                                                                    Photo0549

Je termine par les semis pour l’hiver. Même s’il fait beau, il faut penser à la mauvaise saison. 0 la suite des œillets des poètes, je sème sur 2 demi-rangés : les salsifis et les betterave rouges Crapaudine, puis sur des rangées entiers : panais de Guernesey, et carotte nantaise amélioré.

Photo0551

 

Ajouter un commentaire