Période assez difficile.

Mars 2021

En générale, mars est un mois de rush pour les jardiniers, mais malheureusement, je traverse une période assez difficile. Je résume les travaux dans ce billet

 

1-3 mars

Je souhaite apporter de la biodiversité végétale au jardin, en ajoutant des différents végétaux. Il existe une façon pas chère, mais plutôt long : le bouturage. Je commence par du Cotonéasters de Franchet (Cotoneaster franchetii, Rosacées). Sur les branches prélevé, je coupe en dessous d’un nœud, des tiges d’une douzaine centimètres. Puis je retire toutes les feuilles en laissant ceux de l’extrémité, que je coupe légèrement.  Je recoupe légèrement.   

Photo0071                              Photo0069 1                           Photo0068                       

Il est temps de commencer la taille. Je supprime les plus grosses branches du cassissier « Titania » (Ribes nigrum « Titania », Grossulariacées), afin que la lumière pénètre dans le centre de ce petit fruitier. J’élimine également 2 branches qui gênent le passage, cela donne une forme assez original.  Pour rien perdre, je fais 12 boutures, en refaisant la même technique. Le restes des branches, me serviront comme marqueurs pour mes routes.

Photo0072                       Photo0074                     Photo0073 1

Je profite également de la taille pour effectuer des boutures des rosiers « Grand huit », je poursuis avec 12 Cornouiller stolonifère 'Flaviramea' (Cornus stolonifera « Flaviramea », Cornacées), 15 églantiers (Rosa canina, Rosacées) et 15 buis (Buxus, Buxacées).

 Photo0075                                                                                                                   Photo0076

Il faut que je nettoie les étiquettes. Je les laisse tremper pendant 24 heures avec du savon noir et de l’eau très chaude. Je frotte avec une boule en inox, et les voilà impeccable.  Je les essuie légèrement dans un torchon.

Photo0077                                                                                                    Photo0078

8-15 mars

Je constate que la citronnelle et les sauges prennent beaucoup de places et gêne le passage, je fais une taille très sévère. Je constate que le cèleri a survécu. Je retire les branches abîmées.

Photo0085                                        Photo0100                  Photo0096 1

Pour les prochains semis et plantations, il faut continuer le nettoyer la planche de culture en désherbant, en arrachant les choux et les salades qui n’ont pas poussé. Je profite pour récolter les dernières mâches. Je continue par désherber les allées. Le jardin est propre, mais avec les bonnes pluies, cela ne va pas durer.

Photo0079                         Photo0081           Photo0107

22-27 mars

Les radis lèvent enfin, ce n’est pas encore le cas pour le reste des premiers semis – plantations. Les échalotes ne font pas bon mélange avec les fèves. Je laisse des témoins à 30 cm de ces derniers. Je pourrais mettre des salades plus tard. Ensuite je place mon cordeau à 65 cm, où je mets, je griffe du compost, afin de semer les fèves Aguadulce à très longue cosse. Après un arrosage copieux, je mets un voile de croissance, au lieu du voile de forçage, c’est juste une erreur d’achat.

Photo0154                                                 Photo0157                                         Photo0160 1                    

On a eu de très bonnes pluie, la terre est tassée. Je vais désherber et griffer les framboisiers en vue de mettre du compost. Je range et les balaye le bâtiment et le haut-vent

Photo0164 1                                           Photo0166                    Photo0167 1

J’ai récupéré un jeune if (Taxus baccata, Taxacées). Au départ, j’ai prévu de le mettre près du Laurier-cerise du Caucase (Prunus laurocerasus caucasica, Rosacées), que je vais arracher. Cet arbuste fait partie des plantes dit «envahissante» (http://especes-exotiques-envahissantes.fr/espece/prunus-laurocerasus/ ) je vous recommande de consulte ce site : http://especes-exotiques-envahissantes.fr/ ), avant de prévoir une plantation.   En creusant de ce laurier, je suis tombée sur plusieurs briques, même des cailloux. Du coup, je l’ai de l’autre côté, près du laurier-sauce (Laurus nobilis, Lauracées. J’espère qu’il va reprendre, malgré le peu de racines qu’il a. Malgré la météo actuelle, le printemps est quand même là avec cette Fritillaire impériale (Fritillaria imperialis).

Une image contenant herbe, extérieur

Description générée automatiquement                                            Une image contenant plante, extérieur

Description générée automatiquement

J’apporte du compost aux framboisiers et aux fraisiers, puis je griffe et arrose afin que l’humus soit parfaitement incorporé. La pluie et la douceur a permis aux plantes dites sensible de sortir de terre comme la rhubarbe. Il est temps de retirer le voile de forçage et les feuilles mortes, afin que les feuilles poussent correctement.

       Photo0173                                 Photo0176                                   Photo0181  

Ajouter un commentaire