Confitures

  • Astuces pour réussir les confitures

    Au fil des conseils de maman, de mes lectures et mes expériences, je vous livre quelques astuces qui peuvent bien servir aux débutants et expérimentés comme moi. Les fruits : Il faut surtout prendre de saison.
  • Confiture quatre fruits rouges

    Cette confiture permet utiliser de petites quantités. C’est parfait quand on a une petite récolte ou un surplus ; qu’on soit de Noyon ou d’une autre région. Je rince rapidement les fruits (sauf les framboises). J’équeute et coupe en morceaux les fraises, je dénoyaute les cerises, je dégrappe les groseilles.
  • Confiture de clémentines, vanille, et rhum

    Cette confiture a saveur exotique va ensoleiller les petits déjeuner. Je recommande de prendre la variété « Corse » ou « Berkane ». Préparation : 20 mm Infusion : 30 mm Cuisson : 20 mm Pour environs 4 pots : 1,7 kg de clémentines 1 kg de sucre cristallisé
  • Confiture de fraises

    La confiture préférée des petits et les grands. Préférez des fraises de pleine saison et de pleine de terre. Elles sont plus savoureuses gorgées de soleil et donc de saveurs. On peut trouver des fraises déclassées auprès des producteurs, elles sont moins cher et parfaites pour les confitures.
  • Confiture de pêches

    Savoureuse et estivale, cette confiture va ensoleiller vont les petits-déjeuners Jaunes ou blanches, le principal est que les fruits soient bien mûrs. Je Rince, épluche et dénoyaute les pêches, puis je coupe en petits morceaux pour obtenir 1330g.
  • Confiture de rhubarbe

    Nous avons le choix entre des deux variétés : verte pour l’acidité marquante, et rouge pour une saveur acidulée. Je vous recommande cette dernière, car elle est nettement plus douce au goût pour les estomacs. Je rince, j’épluche la rhubarbe et je la coupe en dés. Je la pèse pour obtenir 1,2 kg.
  • Confiture d’abricots

    Considéré comme une grande classique, cette confiture va vous apporter l’été au petit déjeuner. Je rince, j’éponge les abricots, puis je coupe en morceaux pour obtenir 1250g. je casse au casse-noix huit noyau pour récupérer les amandes. Je les place dans un grand récipient avec sucre (en réservant 2 cuil à soupe).
  • Confiture pêches-abricots

    Ce subit mélange de ces fruits d’été va enchanter. De plus, il permet utiliser de petites quantités. Surtout quand on, voit le prix des abricots. Je Rince, épluche et dénoyaute les pêches et les abricots, puis je coupe en petits morceaux pour obtenir 625 g de chaque fruit.
  • Gelée de cassis à l’ancienne

    Revenons à l’ancienne comme ma grand-mère. Ce procédé est long et fastidieux, mais une alternative quand on n’a pas exacteur de jus. Je lave, égrène les cassis, mettez-les dans une marmite, j’ajoute 25 d'eau. Portez lentement à ébullition et laissez bouillonner 10 minutes en tournant à la cuillère pour faire crever les
  • Gelée de coings à l’ancienne

    Je me souviens de la délicieux gelée de coing préparé par ma grand-mère . Ce procédé est long et fastidieux, mais une alternative quand on n’a pas exacteur de jus. Essuyer les coings avec un torchon un peu rugueux, pour ôter le duvet.
  • Gelée de groseilles à l’ancienne

    Revenons à l’ancienne comme ma grand-mère. Ce procédé est long et fastidieux, mais une alternative quand on n’a pas exacteur de jus. Je lave, égrène les groseilles, mettez-les dans une marmite, ajoutez-y un demi-verre d'eau.