Confiture de prunelles sauvage

 

Photo0652

 

Le prunelier sauvage (ou épinette-noire) se reconnait avec son bois noir et ses épines. Il forme bosquets et haies. Les fruits : prunelles au goût âpre sont comestibles, après d’avoir subi plusieurs bonnes gelée (-5°c). Il faudra prévoir plusieurs cueillettes, afin obtenir le poids désiré dans la recette ci-dessous. Je remercie beaucoup ma mère pour la cueillette et le dénoyautage.

 

Préparation : 1h30                                                                                                                                                                               cuisson : 20 min

 

Pour : 4 pots environ

1,8 kg de prunelles sauvages

1kg de sucre semoule

1 sachet de vitpris

 

  1. Je lave en retirant les petites brindilles et feuilles qui y seraient, puis j’égouttez-les bien. Je dénoyaute les prunelles et je pèse pour obtenir 1,100 kg. Je les place dans un grand récipient avec sucre (en réservant 2 cuil à soupe). Je porte à ébullition et je fais mijoter 15 minutes à couvert. Je remue délicatement avec une cuillère en bois.  Je passe le mixer si je le souhaite.

 

  1. Je mélange à un sachet de Vitpris avec le sucre prélevé. Je porte à ébullition remuant délicatement et je maintiens à gros bouillons pendant 10 minutes sans cesser de remuer.

 

  1. En fin de cuisson, je vérifie la cuisson en versant quelques gouttes sur une assiette froide puis élimine les dernières impuretés en surface à l’aide d’une écumoire. Je remplis les pots à l’aide d’une louche, je ferme et je retourne.

 

Dsc 0299                          Dsc 0300                                Photo0640 1

 

Photo0641                                                                                                                   Photo0642      

Ajouter un commentaire